3 questions à Stéphane Sauvé… Inclusion des seniors LGBT

Ajouté le 18 juin 2019, par Alexandre Faure
3 questions à Stéphane Sauvé… Inclusion des seniors LGBT

Stéphane Sauvé, fondateur de Rainbold Society.
Stéphane Sauvé, fondateur de Rainbold Society.
Stéphane Sauvé, fondateur de Rainbold Society. ©Stéphane Sauvé

La première maison de retraite Française pour seniors LGBT pourrait ouvrir ses portes en 2022. C’est le projet phare de Rainbold Society, une startup sociale qui contribue à une meilleure inclusion des seniors LGBT. Audiens Le Média a rencontré Stéphane Sauvé, le président de Rainbold Society. Il répond à nos questions.

« La Maison de la diversité est la pierre angulaire d’un projet dont l’objectif est de permettre à tout senior Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres (LGBT) de vivre librement et en sécurité dans une société inclusive et tolérante » (Stéphane Sauvé)

L’aventure entrepreneuriale de Stéphane Sauvé commence il y a cinq ans dans un Ehpad dont il est directeur. Témoin d’actes discriminatoires envers des résidents LGBT qu’il est impuissant à résoudre en interne, Stéphane Sauvé décide de passer à l’action. Il démissionne afin de consacrer toute son énergie à un projet personnel visant à améliorer l’inclusion des seniors LGBT. 

Cette population subit plus brutalement que les autres les affres de l’isolement lié au vieillissement. Le système médico-social, très standardisé, n’est pas adaptés aux besoins spécifiques des seniors LGBT

Moqueries, mises à l’écart… Les résidents LGBT vivent trop souvent des phénomènes d’exclusion, voire de rejet de la part les autres résidents, qui font que bien souvent ces seniors LGBT choisissent de dissimuler leur vraie nature et leur choix de vie. 

Stéphane Sauvé les appelle « Les Invisibles ». C’est pour leur venir en aide qu’il a initialement créé sa startup, Rainbold Society.

La Maison de la Diversité et l’association Les Audacieux

Pour apporter sa réponse au problème, Stéphane Sauvé imagine La Maison de la Diversité. C’est un habitat partagé où les seniors LGBT pourront vivre et vieillir en toute quiétude, dans un environnement bienveillant et, comme se plaît à le dire Stéphane Sauvé, « hétéro-friendly ». 

Un projet immobilier de cette envergure prend énormément de temps. En attendant l’inauguration de la Maison de la Diversité, Stéphane Sauvé agit sur le terrain avec Les Audacieux, l’association qu’il a créée. Elle organise des actions, des ateliers et des groupes de parole pour contribuer à l’inclusion des seniors LGBT et promouvoir le vivre ensemble. 

L’association Les Audacieux, qui a récemment été reconnue d’utilité publique, multiplie les actions à Paris et en province. 

Chaque mois, elle organise des conférences - débat où des personnalités viennent échanger avec les adhérents à propos de l’adaptation de la société au vieillissement. 

Au quatrième trimestre 2019, l’association va organiser dix ateliers de prévention en partenariat avec la CNAV Ile-de-France. Pour ce programme, l’équipe d’animation de l’association sera aidée par des professionnels de santé et des experts qualifiés selon les domaines abordés. Ces ateliers seront ouverts à tous mais certaines thématiques intéressent plus particulièrement les seniors LGBT, comme par exemple « senior LGBT et isolement social renforcé, comment s’en prémunir ? »

L’association Les Audacieux croise le chemin de la startup Rainbold Society autour du projet de Maison de la Diversité mais elle agit aussi de façon autonome pour favoriser le lien social. 

Toutes les actions de Stéphane Sauvé et de ses associés contribuent à faire bouger les lignes et rendre la vie des seniors LGBT plus agréable. 

3 questions à... Stéphane Sauvé

Les seniors LGBT ont-ils des besoins spécifiques ? 

Stéphane Sauvé : Quelle que soit son orientation sexuelle ou l’identité de genre, le senior a besoin d’avoir sa place dans la société. Tous les seniors ont besoin d’être reconnus et de garder une place de citoyen à part entière. Pour les seniors LGBT en particulier, je prône le droit à l’indifférence et pas le droit à la différence. Ce qui leur manque, ce sont des endroits sécurisants et bienveillants dans lesquels ils ne vont pas avoir peur. Le changement de paradigme n’est pas évident.

Même si l’on crée des lieux bienveillants, les seniors LGBT ont du mal à se libérer totalement du conditionnement hétéro-normé qu’ils subissent depuis des années. C’est ainsi qu’ils deviennent invisibles. 

Les LGBT ont également besoin d’un environnement sécurisé. C’est pourquoi nous voulons créer un environnement dans lequel les gestes quotidiens d’une personne L,G,B ou T ne posent pas de problèmes à l’entourage.

Par exemple, une personne transgenre avec une problématique d’hormonothérapie et un gay séropositif ont quelque chose en commun : le fait de pouvoir prendre leurs médicaments sans que cela pose aucun problème à l’entourage. 

Quel que soit le contexte, ce qui manque, ce sont des endroits où on n’ait pas peur d’avoir un regard porté, des yeux qui se lèvent au ciel ou pire.

La Maison de la Diversité est-elle un espace communautaire ? 

Stéphane Sauvé : La Maison de la Diversité, c’est tout sauf un ghetto.

Le mot communauté ne me dérange pas, mais quand il est adossé au sigle LGBT, cela évoque forcément un communautarisme militant et revendicatif.

C’est tout le contraire de ce que nous sommes. C’est pourquoi j’ai plutôt tendance à dire que La Maison de la Diversité est un projet affinitaire. Mais surtout, il faut garder à l’esprit les besoins de nos publics. Avant d’être L, G, B ou T, ce sont d’abord des seniors qui veulent vieillir sereinement, n’essayons pas de trop mettre des gens dans des cases pour les stigmatiser encore plus.

Comment votre projet peut-il aider les « invisibles » ? 

Stéphane Sauvé : C’est pour eux que j’ai monté le projet et mon ambition reste de les aider à sortir de l’ombre. 

Aujourd’hui nous atteignons les LGBT qui ont déjà fait leur coming out. Nous n’arrivons pas à toucher ceux qui se sont cachés, qui se sont rendus invisibles. Il leur manque un environnement sécurisant et ils ne veulent pas de notre aide. 

Le pari que nous faisons avec la Maison de la Diversité, c’est de monter aux Invisibles que quelque chose se passe pour les seniors LGBT. Nous avons conscience que La Maison de la Diversité ne va pas répondre aux attentes des 1,1 millions à 1,3 millions de seniors LGBT.

Nous rêvons d’amener les invisibles à se dire « ah, il y a quelque chose pour nous, allons donc voir l’association Les Audacieux pour qu’ils nous aident à nous faire accepter dans l’environnement hétéro-normé où nous vivons actuellement (résidence service, ehpad, etc…) ». Nous cherchons à établir le contact pour aider tous les seniors LGBT à mieux vivre leur vieillissement.

Où en est le projet de Maison de la Diversité aujourd’hui ? 

Le projet Maison de la Diversité est en phase d’étude de faisabilité. Une enquête de terrain menée auprès de seniors sur tout le territoire fait ressortir une forte appétence pour le concept d’habitat groupé et participatif. Cette étude a permis à mon équipe d’affiner sa sélection de villes à cibler pour l’implantation de la première Maison de la Diversité. 

Rainbold Society est désormais en phase de prise de contacts et de prospection auprès de partenaires immobiliers, d’acteurs institutionnels et financiers. L’objectif est d’envisager toutes les hypothèses en termes de sources de financement et mode de déploiement. Les premiers retours sont encourageants. Même si les processus de décision sont longs, le besoin est là. L’utilité et l’impact positif du projet sont reconnus et le marché et frémissant.

Vous souhaitez contribuer au projet de Maison de la Diversité ou aider l’association Les Audacieux ?

Stéphane, une dernière question. De quoi avez-vous le plus besoin en ce moment ? 

Stéphane Sauvé : Nous avons besoin de moyens et de partenaires. Nous sommes également à la recherche de bénévoles qui pourront nous aider à animer et gérer les activités de l’association, à Paris et en province. 

Nous recherchons des bonnes volontés dans toute la France puisque notre but est de faire connaître l’association et, à travers elle, le projet Maison de la Diversité. 

Enfin nous avons besoin de moyens. Les activités que nous proposons avec Les Audacieux sont gratuites pour les bénéficiaires et nous devons diversifier nos sources de financement afin de toujours proposer des programmes et des activités de qualité.

 
 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Violoniste classique formé au conservatoire, ayant sa licence de musicologie, et...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
17 sept.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Futur système universel de retraite et actualité santé
17 septembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Les équilibristes
Voir l'épisode #05


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?