Connaissez-vous la Silver Économie ?

Ajouté le 28 nov. 2019, par Alexandre Faure
Connaissez-vous la Silver Économie ?

Les enjeux de la Silver Économie.
Les enjeux de la Silver Économie.
Les enjeux de la Silver Économie. ©Zinkevych

La Silver Economie suscite beaucoup d’espoirs et d’expectatives, mais également beaucoup d’angoisses et de défiance. Il y a ceux qui y voient une opportunité de faire des affaires et ceux qui se battent contre un modèle trop capitaliste de l’adaptation de la société au vieillissement et voudraient que le sujet reste l’apanage de l’État, des citoyens et du monde associatif. Qui a raison, qui a tort, de quoi demain sera fait, découvrez-le dans cet article en forme d’éclairage.

L’enjeu de la Silver Économie

L’adaptation de la société au vieillissement doit-elle être un sujet commercial ou citoyen ? 
En la matière, la vérité est dans l’entre-deux. Non la Silver Économie n’est pas cette manne de bonnes affaires où l’argent coule à flots. Non, l’Etat, le monde associatif et les citoyens ne pourront pas adapter la société au vieillissement et parer à toutes les éventualités sans l’aide des entreprises. Il faut travailler de concert, créer des synergies et développer une offre de produits et services qui réponde aux véritables besoins des personnes âgées d’aujourd’hui et de demain. 
À l’occasion du salon annuel de la Silver Économie qui s’est déroulé du 26 au 27 novembre 2019 à Paris, je vous propose un panorama des enjeux et perspectives de la Silver Économie. 

Origines et histoire de la Silver Économie 

La Silver Économie a été "inventée" en 2013 par les ministres Michèle Delaunay et Arnaud Montebourg. Cette décision fait suite au rapport Lauvergeon de 2013. Intitulé « Un principe et sept ambitions pour la France », le rapport Lauvergeon est une étude prospective réalisée par Anne Lauvergeon à la demande du Président François Hollande. Elle identifie les filières d’avenir qui pourraient faire décoller l’économie française d’ici à 2030.
À propos de l’enjeu du vieillissement, le rapport Lauvergeon annonce que « D’ici 15 ans, les seniors assureront la majorité des dépenses en France. Or, ils expriment des besoins spécifiques. Une économie nouvelle se développera répondant entre autres à la perte d’autonomie. Les seniors français plutôt technophiles, le système centralisé de santé, les compétences académiques, la présence de start-up innovantes d’intégrateurs et équipementiers de haut niveau sont autant d’atouts pour le développement de ce secteur en France ».
Le rapport pointe une perspective et la filière Silver Économie naît de ce constat fin 2013. Elle est créée par un contrat de filière signé le 12 décembre 2013. Cet ambitieux document fixe des orientations, des objectifs et un cadre de pilotage. Les acteurs se mobilisent. 
Les remaniements ministériels de l’été 2014 laissent la filière orpheline. Michèle Delaunay, puis Arnaud Montebourg quittent tour à tour le gouvernement. La filière n’est plus la priorité des ministres en charge.
Elle continue à exister tant bien que mal, son déploiement à un niveau national dépendant grandement de l’engagement des Silver régions, les émanations locales de la filière.
La feuille de route décrite dans le contrat de filière est elle aussi laissée au bon vouloir des acteurs chargés de porter les actions. Certaines se concrétisent mais la plupart resteront lettre morte.
La Silver Économie est relancée par Agnès Buzyn en octobre 2018. Actuellement présidée par Luc Broussy, elle cherche à construire une structure solide pour poursuivre son développement et surtout son extension à tous les secteurs économiques. Car l’enjeu de la filière, c’est que l’adaptation de la société au vieillissement devienne une préoccupation nationale. 

L’enjeu de la Silver Économie, c’est de devenir une économie

On résume trop souvent la filière Silver Économie au chiffre d’affaires de 130 milliards d’euros que pourrait potentiellement dégager le marché des seniors en 2030. 
Ce chiffre a joué bien des tours à la Silver Économie, attirant des entrepreneurs aveuglés par la promesse d’un revenu facile et révoltant des citoyens opposés à la monétisation de la vieillesse. Ces réactions font parfois oublier que l’essentiel de son chiffre d’affaires est réalisé par des organismes spécialisés qui existaient déjà avant 2013.

La filière Silver Économie doit aider les professionnels à se rencontrer

La France n’a pas découvert la question du vieillissement avec la création de la filière. Les produits et services qui répondent aux besoins des personnes âgées existent depuis des années. L'objectif est de mieux les identifier, créer des synergies et de contribuer au développement économique des acteurs en place et des nouveaux entrants. 
La filière veut aussi faire sortir la Silver Économie de son pré carré.  La promesse d’un marché de 130 milliards d’euros ne repose pas uniquement sur le développement de produits et services spécifiquement conçus pour les personnes âgées. La Silver Économie doit devenir un réflexe économique global et pas uniquement un sujet de niche. 
« La Silver économie a vocation à irriguer tous les marchés. » (contrat de filière, 2013).

Témoignage de Nicolas Menet, Directeur Général de Silver Valley

C’est la conviction portée par les acteurs de l’écosystème, notamment Nicolas Menet, directeur général de Silver Valley, le cluster européen de la Silver Économie. Nicolas Menet s’explique dans une interview Sweet Home réalisée début 2019 : 
Nicolas Menet commence en contextualisant l’écosystème. Il rappelle l’antériorité du secteur médico-social dans la prise en compte du vieillissement : « En 2013, il y avait une prévalence du secteur médico-social et sanitaire avec des experts sur la gériatrie, la gérontologie, les Ehpad, les hôpitaux etc. C’est un secteur qui est structuré depuis plus de 70 ans. Il y a eu des pionniers qui sont encore en place et en 2013, suite à la loi créant la filière Silver économie, il y a eu pléthore d’innovation. »
Nicolas Menet explique ensuite ce que représente la Silver Economie pour lui et pour Silver Valley : « C’est l’ensemble de la consommation des plus de 55 ans. Il n’y a que 8 % des plus de 60 ans qui sont dépendants. Nous travaillons bien sûr sur la dépendance, le maintien à domicile, le grand âge, la dénutrition, la déshydratation, etc. À mon avis, la question la plus importante, ce n’est pas de savoir comment travailler pour les seniors, c’est plutôt comment faire en sorte que les seniors soient comme tout le monde ». Il faut retourner le problème, changer de paradigme, passer d’une approche centrée sur le vieillissement à une approche centrée sur la longévité et son impact positif.
Enfin, Nicolas Menet décrit le périmètre réaliste d’une Silver Économie qui ne se limite pas à la consommation des seniors très âgés : « Avec la filière Silver économie, nous essayons de trouver comment faire en sorte d’avoir des innovations pertinentes pour les usagers. Pertinentes pour le système de santé, de prévention et de protection sociale et hyper pertinentes pour les entrepreneurs adhérents à Silver Valley qui ont besoin d’avoir des entreprises qui marchent. Cela demande de canaliser les systèmes de financement public, de sensibiliser les business angels et les investisseurs privés. Cela demande aussi de mobiliser les grands groupes, notamment ceux du CAC 40. Quelques-uns sont déjà dans la course mais il n’y en a pas assez. Parce que c’est quand ces acteurs appuieront sur le bouton que la Silver économie telle qu’elle a été imaginée en 2013 deviendra une réalité économique. » 

Perspectives de la Silver Économie

Dotée d’une filière qui veut structurer un écosystème et remonter à l’État des préconisations pour faire adopter par la loi les dispositions qui permettront à notre pays de s’adapter encore mieux au vieillissement, la Silver Économie ne doit pas être uniquement perçue comme l’économie des seniors dépendants. 
L’enjeu de l’adaptation de la société au vieillissement, l’arrivée imminente des premiers baby boomers à l’âge de la fragilité (75 ans et plus) et la future loi Autonomie attendue pour 2020 peuvent faire bouger les lignes et éveiller les consciences. Mais le sursaut ne sera pas l’œuvre d’un acteur unique. L’État a une carte à jouer, les entreprises et les citoyens également. À mon sens, la Silver Economie, c’est le creuset dans lequel tous ces acteurs vont construire la société de la longévité ! 
 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
26 nov.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Tout savoir sur le 100% Santé
26 novembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?