Coronavirus, la difficile gestion des Ehpad

Ajouté le 14 avr. 2020, par Yasmina Jaafar
Coronavirus, la difficile gestion des Ehpad

Yasmina Jaafar : spéciale Coronavirus sur LCI.
Yasmina Jaafar : spéciale Coronavirus sur LCI.
Yasmina Jaafar : spéciale Coronavirus sur LCI. ©LCI

Le Covid-19 révèle notre dépendance vis-à-vis de la Chine. Il révèle aussi notre vulnérabilité économique. Dans ce contexte le système de santé français doit tenir coûte que coûte. Une chaîne de solidarité s'est créée pour réagir face à cette crise inédite. Mais qu'en est-il de la gestion des Ehpad ?

Les faits

En 2060, 2,3 millions de personnes seront dépendantes. Notre politique française sur la dépendance n’est pas au point. Durant la campagne 2017, la question était présente dans tous les discours. Tous, François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen ou encore Emmanuel Macron ont mis l'accent sur la prise en charge de la dépendance. Trois ans plus tard, la France comme le monde lutte contre une pandémie redoutable. Les hôpitaux et le personnel soignant sont sous tension.
Mais un parent pauvre passe au travers des mailles du filet : les Ehpad. 

Ces résidences n’ont pas toujours une belle image, leur prix et autres scandales relatifs aux traitements infligés aux résidents ont abîmé le regard que les Français portent sur ces lieux. S’ajoute à cela un tabou persistant sur la fin de vie, la mort et l’exclusion. Tant que la jeunesse est là, nous ne pensons pas à cette période de nos vies où la question du lieu de vie et de soins se pose. Souvent, l’entrée en Ehpad fait suite à une hospitalisation. Souvent, elle marque une rupture violente avec la famille. Alors que dire quand à cela s'ajoute l'oubli de cette tranche de la population par l'État et le gouvernement.
Tant dans le décompte mortuaire quotidien que dans sa communication.

Pour une meilleure prise de conscience de la vulnérabilité de nos personnes âgées

Ces personnes qui meurent en ce moment de Covid-19 - entre autres - font partie d’une génération qui a appris à se taire. 
Elles ne se plaignent pas. Elles subissent en silence. Le 10 avril, 4 600 morts étaient dénombrés dans les Ehpad. Mais le décompte a été compliqué à établir puisque les établissements du territoire, plus de 7 500, ont rencontré des difficultés pour faire remonter leurs chiffres. Les mesures de confinement y sont difficiles. Le « Plan bleu » a été décrété : les patients sont tenus de se retirer dans leurs chambres. Leurs proches ont interdiction de visites depuis le 17 mars et le personnel redouble d’ingéniosité pour pallier le manque de matériel : les masques, les blouses, les sur-blouses, les charlottes, les sur-chaussures, les tests de dépistage… tout manque. Ces règles strictes ne permettent pourtant pas d’éviter les décès. Depuis le 6 mars 2020 et la visite du Président Emmanuel Macron dans un Ehpad la situation est inchangée. Voire, elle s’est dégradée. Nous savons que la population la plus vulnérable est celle au-dessus de 70 ans et pourtant les 7 500 Ehpad français et ses 750 000 habitants ont été oubliés. 
Une plainte a été déposée pour « mise en danger de la vie d’autrui » par la famille d’une résidente de l’Ehpad La Riviera à Mongins (Alpes-Maritimes). Cette maison compte 110 résidents dont 29 sont décédées depuis le 20 mars (information du parquet de Grasse). C’est un traumatisme évident pour le reste des patients. S'y ajoutent la tristesse, la peur, l’angoisse, la solitude. La vieillesse est à cajoler et il est nécessaire de nourrir le lien avec elle.

Nos pays voisins n’ont pas le même système de santé et la présence des établissements Ehpad est moindre. La France doit donc montrer l’exemple, comme elle le fait dans d'autres domaines. 
Rappelons ici la signification de ce dont on parle : Établissement d’hébergement pour les personnes âgées. Anciennement appelé « maison de retraite » ou « hospice ». 
Il y a urgence maintenant à prendre soin de nos anciens sans plus jamais les cacher.
Car une société qui néglige ses parents est une société malade. Et l'occasion nous est donnée de guérir. De changer.

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Noël approche et les vacances aussi ! Après une rentrée en fanfare sans grandes restrictions...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
S'y retrouver dans le code du travail
16 décembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : Le handicap
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?