Douzième rendez-vous ARTIFY : retrouvez chaque semaine une œuvre commentée de leur artothèque

Ajouté le 02 juil. 2020, par ARTIFY
Douzième rendez-vous ARTIFY : retrouvez chaque semaine une œuvre commentée de leur artothèque

Madame de Maintenon à Saint-Cyr, Édouard Henri Théophile Pingret 1835 – Huile sur toile – 79 x 123 cm - Musée Antoine Lécuyer.
Madame de Maintenon à Saint-Cyr, Édouard Henri Théophile Pingret 1835 – Huile sur toile – 79 x 123 cm - Musée Antoine Lécuyer.
Madame de Maintenon à Saint-Cyr, Édouard Henri Théophile Pingret 1835 – Huile sur toile – 79 x 123 cm - Musée Antoine Lécuyer. ©RMN-Grand Palais / Michèle Bellot N° D’INVENTAIRE : Inv.1997.2.1

Audiens Le Média s'associe avec la start-up ARTIFY pour vous proposer de découvrir chaque semaine une œuvre commentée de leur artothèque en lien avec les professions du monde de la Culture.

L’œuvre - Madame de Maintenon à Saint-Cyr 

Madame de Maintenon à Saint-Cyr - Edouard Pingret.jpg

Voici une bien étrange représentation théâtrale : dans une pièce sobrement meublée, dominée par le portrait de Louis XIV, des paravents dissimulent les coulisses. Un seul homme au milieu d’une quarantaine de dames et demoiselles fait le lien entre la « scène » et le parterre de spectatrices.
Les costumes des comédiennes ornés de pierres précieuses contrastent avec les habits noirs et bruns des religieuses. Enthousiasmées par l’irruption de l’imaginaire dans leur quotidien, l’une se met à rêver, d’autres entament une discussion passionnée, une autre encore cherche à regarder par-dessus les paravents.
L’homme au centre du tableau, c’est Racine. Il fait répéter sa tragédie Esther aux jeunes pensionnaires de la Maison Royale de Saint-Louis, fondée en 1686 à Saint-Cyr par le roi Louis XIV à la demande de Madame de Maintenon qui souhaitait une école pour éduquer les jeunes orphelines de la noblesse.
Plus d’un siècle après les faits, Edouard Pingret s’arrange avec l’histoire : en 1689, la Maison Royale n’est pas encore occupée par des nonnes. Ce sont en réalité le succès rencontré par cette pièce et l’émotion éprouvée par les jeunes filles qui entraîneront le retour à une discipline plus stricte et la transformation en couvent trois ans plus tard.

L’artiste - Édouard Henri Théophile Pingret 

Edouard Pingret.jpg

Né le 30 décembre 1785 à Saint-Quentin et décédé le 4 juillet 1869 à Paris.
Né dans une famille bourgeoise de Picardie, Édouard Henri Théophile Pingret étudie la peinture avec Jacques-Louis David et Jean-Baptiste Regnault, puis à l'académie Saint-Luc à Rome. En 1808, il peint un portrait de Napoléon Ier, puis expose aux Salons de Paris, avant de partir au Mexique de 1851 à 1855. 
Ses nombreuses scènes de genre et d'intérieurs mexicains feront sa célébrité dans toute l'Amérique. Côté lithographie, il réalise une série de personnages et costumes des Pyrénées françaises, qui connaissent un grand succès et sont toujours reproduites. 

Le mouvement - Le Néo-Classicisme

Le Néo-Classicisme, l’art corrige la nature. Le Néo-Classicisme est un mouvement de la fin du XVIIIe siècle caractérisé par une recherche de perfection plastique et morale que les artistes trouvent dans une simplification des formes Antiques et Classiques. Un élan de sobriété touche la France, l’Italie et l’Allemagne en réaction, notamment au style "Rocaille". Le Rococo est considéré alors comme le résultat des excès de l'aristocratie, inacceptable en un temps de progressisme intellectuel. 
L’essor de ce style correspond aussi à la découverte des importants sites archéologiques d’Herculanum en 1709 et de Pompéi en 1749. Néanmoins c’est une forme idéalisée et moralisée de l’art Antique que les créateurs vont rapporter de leur "Grand Tour" en Italie. 
Chez les artistes comme Canova, Ingres mais encore David, les lignes du dessin sont épurées et valorisées par rapport aux couleurs, ces dernières jugées moins rationnelles que séductrice. En effet, il s’agit de corriger les défauts de la nature par un art à la "noble simplicité et calme grandeur" des Anciens, selon le premier historien de l’art, Johann Joachim Winckelmann.

Le lieu d’exposition - Musée Antoine Lécuyer

Musée Antoine Lecuyer.jpg

Le banquier Antoine Lécuyer possédant des œuvres de Quentin de La Tour, légua sa collection et un lieu où exposer en 1876. En 1886, accompagnant les œuvres de Quentin de La Tour, sont accrochés les collections d’objets d’art qui venaient d’être légués par les frères Félix et Josias le Sérurier. Le bâtiment étant détruit lors de la Première Guerre, il est reconstruit par Paul Bigot entre 1928 et 1931.

Le musée présente un ensemble de pastels de Maurice Quentin de La Tour et une collection d’œuvres et d’objets d’art du XVIIIe au XXe siècle.

Outre cette prestigieuse collection, le visiteur peut découvrir des peintures italiennes, nordiques et françaises datant du XVIIe au XXe siècle, des sculptures du XVIIIe au XXe siècle, de l’art des années 1920-1930, des porcelaines chinoises et japonaises, des faïences françaises et européennes du XVIIIe siècle.

 

Ancien résident de la Nurserie du Réseau Culture & Innovation d'Audiens, ARTIFY est une start-up qui propose aux entreprises la première solution connectée de diffusion d’œuvres d'art numérisées.  
Elle répond ainsi aux enjeux d'amélioration de la Qualité de Vie au Travail dans un contexte de quête de sens des clients et collaborateurs.   

Afin de rompre l'isolement et de favoriser l'intelligence collective en temps de confinement, ARTIFY lance également un nouveau concept, les "ARTY HOURS". Il s'agit d'une adaptation en ligne et en direct de leurs ateliers en entreprise « Dialoguer avec l'Art ». Bien installés dans votre canapé, vous passerez un moment convivial à la découverte d’une œuvre d’art. 

Si cette initiative vous intéresse, n'hésitez pas à prendre contact avec leur directeur artistique : simon.cau@artify.fr / 06 30 85 03 36.

Pour en savoir plus sur ARTIFY :  
www.artify.fr
Twitter et Instagram : @Artify_fr 
LinkedIn et Facebook : Artify (Entreprise)

 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
La Covid-19 circule en France. Même maitrisé, le nombre de foyers augmente un peu...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
25 juin
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Cotisations sociales et COVID-19
25 juin - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?