Écriture et littérature au programme du Club ABC

Ajouté le 25 nov. 2021, par Florence Batisse-Pichet
Écriture et littérature au programme du Club ABC

Atelier d’écriture et littérature du Club ABC.
Atelier d’écriture et littérature du Club ABC.
Atelier d’écriture et littérature du Club ABC. ©Club ABC

« On aime se voir et être ensemble », tel est le leitmotiv des fidèles du Club ABC interrogés. Même si la plupart ont pu en se connectant par Zoom, continuer certaines des activités proposées, autant dire que les épisodes de confinement ont créé des frustrations. Qu’en est-il de l’écriture ?

On pourrait penser que l’écriture comme la lecture sont des activités plutôt solitaires. Pourtant l’échange et la stimulation d’un atelier procurent une dynamique. C’est le constat de Sylvie Bahuchet. Depuis 12 ans, elle anime des ateliers pour le Club ABC : « Une camaraderie à la manière d’un compagnonnage intellectuel, se crée au sein d’un groupe. Parce que l’écriture crée un lien intime, il y a un vrai bonheur à se retrouver. ». Sur la quarantaine de participants, la pratique par Zoom lui en a fait perdre une dizaine : « Certains se sont accrochés à l’expérience du distanciel, en motivant les autres. On a travaillé de la même façon et il y a eu peut-être encore eu plus d’intimité. L’expérience fut difficile pour les nouveaux. » Il est en effet indispensable de suivre une année d’apprentissage afin d’acquérir quelques techniques. 

Autrice, Sylvie a aussi suivi des ateliers, notamment avec Élisabeth Bing1. Pour chaque séance (trois heures), elle commence par « la ronde des mots » : chacun propose un mot. Elle en retient trois n’ayant aucun lien entre eux. Première étape : écrire une histoire en moins de 7 min en les utilisant. Puis chacun lit : « Ce temps de partage permet de dédramatiser l’acte d’écriture. ». Après cet échauffement, elle invite à 1 heure d’écriture à partir d’une phrase extraite d’un livre ou d’un incipit. Bénéfique, l’apport de ces ateliers a même permis à deux d’entre eux d’achever un manuscrit et d’être publiés. Si les uns ne parviennent pas à écrire seuls chez eux, d’autres ont plaisir à retravailler leurs textes. Outre la fiction, Sylvie propose un atelier sur l’autobiographie : « Écrire sur sa vie n’a rien à voir avec un journal intime. Pour empêcher que le lecteur décroche, il faut être conscient de son écriture. Cela passe par une boîte à outils et le recours à des matériaux (photos, archives…). Si ce travail réactive des souvenirs, on reste dans une démarche créative. ».

Une règle d’or tacite : la bienveillance. « Aucune place à l’ego, ni à la rivalité » insiste Sylvie car « la force du groupe est d’avancer ensemble. ». Même climat au sein de son café littéraire mensuel au cours duquel elle présente quatre livres. En présentiel, elle distribue des photocopies d’extraits lus à voix haute. Par Zoom, elle envoie les extraits en amont, ce qui permet à chacun de se familiariser avec les textes. 

Grâce aux séances à distance, le groupe a pu être maintenu avec des effets positifs : « En plus de la joie des retrouvailles, les prises de parole étaient plus fluides car moins impressionnantes que dans une salle. » Une expérience qui aura permis de renforcer les liens et qui sait, d’attirer d’autres plumes.


1 Elisabeth Bing (1934-207) est à l’origine dès 1969 des premiers ateliers d’écriture en France.


Tarifs et inscriptions des ateliers d’écriture (fiction ou autobiographie) et du café littéraire :
club-abc@audiens.org ou par téléphone au: 0 173 173 748.

 

Témoignages

Après une carrière dans la production visuelle, Pierre Chabauty s’est lancé un défi : écrire
« Quand je me suis inscrit aux ateliers de Sylvie, mon objectif était de savoir si j’étais capable d’écrire et surtout de me confronter au regard des autres. Je les ai suivis pendant 7 ans. S’ils m’ont permis d’acquérir une méthode et de l’aisance, ils ont été surtout un levier pour que je m’autorise à écrire. Après la publication d’un premier recueil de nouvelles en septembre dernier, je suis sur l’écriture d’un roman avec 20 personnages ! »

Grande lectrice, Catherine Salmona, qui a été comédienne et directrice de théâtre, ne manque jamais un café littéraire…
« Lors de chaque rencontre, Sylvie parvient à nous faire vivre un moment de plaisir et de bonheur. Chacune lit avec son intonation un extrait d’un des livres présentés puis elle en exprime son ressenti. Ce sont des temps de partage et d’écoute à part. Quant à la visio, c’est sympa mais ça n’a rien à voir avec la vraie vie. » 

 

Conseil lecture avec le lauréat 2021 du Prix du Livre Cogedim Club :
Le Dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (le Tripode, aout 2020). Le Prix du Livre Cogedim Club distingue des romans et récits francophones où la famille et la transmission sont au cœur de l’intrigue. Ce prix vient clore une année de lectures et d’échanges au sein des clubs des 20 résidences Cogedim Club. Le jury est présidé par Brigitte Fossey.

Prix du Livre Cogedim Club
Le Cogedim Club 


DIT DU MISTRAL.jpg
 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Noël approche et les vacances aussi ! Après une rentrée en fanfare sans grandes restrictions...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
S'y retrouver dans le code du travail
16 décembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : Le handicap
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?