En Île-de-France, les productions audiovisuelles et cinématographiques continuent à créer de l’emploi

Ajouté le 08 août 2019, par Audiens Le Média
En Île-de-France, les productions audiovisuelles et cinématographiques continuent à créer de l’emploi

Résultats de l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique.
Résultats de l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique.
Résultats de l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique. ©Audiens Le Média

Les derniers résultats de l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique rendus publics par Audiens et Film Paris Region (nouvelle dénomination de la Commission du Film d’Île-de-France) au Festival de Cannes, confirment la forte croissance du secteur.

Avec une croissance à deux chiffres pour les emplois en contrats à durée indéterminée (4 200 créés en 2017, soit +15%) et une masse salariale dépassant les 1,8 milliard d'euros (CDI et contrats courts), le constat est sans équivoque : la croissance amorcée depuis 2015 se confirme et reste prometteuse pour 2018-2019.

Ces résultats s'expliquent notamment par la poursuite de la relocalisation des tournages de films français, due à l’effet combiné du Fonds de soutien de la Région Île-de-France et du crédit d’impôt. En 2017, cela concerne plusieurs grosses productions telles que « Astérix et Obélix » d’Alexandre Astier, « L’empereur de Paris » de Jean-François Richet ou « Un peuple et son roi » de Pierre Schoeller, toutes les trois soutenues par la Région Île-de-France. Ou encore, des séries françaises telles que « Le Bureau des Légendes » et « Versailles » qui ont tourné respectivement leurs saisons 4 et 3 en région parisienne. 

Les tournages de productions étrangères sont également très dynamiques, boostés par le crédit d’impôt international, avec  des films tels que « the 15 :17 to Paris » de Clint Eastwood ou la production hors norme de Christopher MacQuarrie « Mission Impossible 6 : fall out » qui a généré plus de 25 millions d'euros de recettes pour 36 jours de tournage et a permis l’emploi de plus de 350 techniciens chaque jour.  

Selon les premiers indicateurs, 2018 devrait être une année de stabilité avec une production française dynamique et des investissements étrangers qui restent forts. 
Observatoire prod AV et ciné - 2019 VF.png

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Violoniste classique formé au conservatoire, ayant sa licence de musicologie, et...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
17 oct.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Journalistes et journalistes pigistes : quelles différences ?
17 octobre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le reportage
Voir l'épisode #06


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?