La magie nouvelle ou l’art de jouer avec le réel

Ajouté le 23 août 2022, par Florence Batisse-Pichet
La magie nouvelle ou l’art de jouer avec le réel

Le bruit des Loups d’Etienne Saglio.
Le bruit des Loups d’Etienne Saglio.
Le bruit des Loups d’Etienne Saglio. ©Prisma Laval

À 37 ans, auteur et interprète de ses créations, Étienne Saglio est l’une des figures majeures de la magie nouvelle. Son spectacle Le Bruit des Loups, créé en 2019, est en tournée en France et à l’étranger. Ce maître des illusions revient sur son art, une discipline artistique qui joue avec la réalité. Du tac au tac avec un sacré gentil monstre…

En quoi consiste votre métier ?

Sur scène, je raconte des histoires en exprimant ma vision du monde. Mon travail repose sur le sentiment magique.

Comment définir la magie nouvelle ?

La magie nouvelle est une façon de revendiquer la magie comme un vrai langage artistique à part entière, et non comme une distraction de comité d’entreprise !

Est-elle liée aux nouvelles technologies ?

Parfois, mais magie nouvelle ne veut pas dire nouvelle technologie. En magie, le principal outil, c’est le cerveau du spectateur : c’est là où se passent les illusions ! Savoir jouer sur la perception est notre savoir-faire.

De quoi est-elle le reflet ?

Avec la révolution numérique, notre époque vit un bouleversement de notre rapport au réel et la magie nouvelle vient sans doute en réaction à cela. Elle participe à redéfinir les contours de notre réel comme la magie moderne il y a 150 ans, lors de la révolution industrielle. C’est mon hypothèse, en tout cas !

Comment procédez-vous pour vos créations ?

La création est un processus lent. J’aime prendre mon temps. Je commence par faire du vide puis je me laisse m’envahir par des idées et des images, qui, au départ, sont impossibles à réaliser. La base du travail consiste à trouver des solutions, en faisant appel à toute une équipe (comédiens, scénographes, dramaturges, techniciens…). À titre d’exemple, Le Bruit des Loups a nécessité trois ans mais aujourd’hui, il est en tournée en France, en Belgique et en Suisse.

Que diriez-vous de votre esthétique ?

Je construis mes spectacles comme des tableaux, en alternant action et silence : il y a toujours des moments contemplatifs. Dans Le Bruit des Loups, quand l’enfant s’endort au coin du feu, je voulais que cette scène dure 20 min afin que le public ait le temps de guetter le loup, de voir le feu et de contempler l’enfant… Attentif à la douceur, j’aime jouer avec le clair-obscur, notamment pour contrecarrer la violence de notre époque bruyante.

Votre objectif ? 

Faire que le public puisse s’émouvoir et s’émerveiller de la nature. 

Quelle place pour le spectacle vivant dans notre société ?

On nous raconte que les gens veulent plus d’écrans et de numérique ; pourtant, mes spectacles remplissent les salles. Il est temps de se poser et se reconnecter aux autres vivants. 

Trouve-t-on des compagnies de magie nouvelle à l’étranger ?

La magie nouvelle est rendue possible en France, grâce au statut de l’intermittence. Cette spécificité française permet ce foisonnement créatif que l’on trouve aussi en Belgique et en Finlande. Dans les pays anglo-saxons, les contraintes financières de rentabilité sont trop asphyxiantes.

Votre plus grand bonheur ?

Ce sont les moments d‘émerveillement collectif vécus avec toute l’équipe : quand on est nous-mêmes émus de ce que l’on a créé. 

 

Naissance d’un mouvement…

Après la magie moderne théorisée par Robert-Houdin à la fin du XIXe siècle, a émergé en 2002, la magie nouvelle. Celle-ci n’a rien à voir avec les codes de la magie moderne symbolisée par l’habit en queue de pie, les chapeaux et le lapin blanc ! Alors que la magie nouvelle repose sur des professionnels – généralement marionnettistes ou circassiens –, la moderne a une frontière plus floue entre professionnels et amateurs. Formés aux arts du cirque, Raphaël Navarro, Clément Debailleul et Valentine Losseau l’ont théorisée dans un manifeste publié en 2010. Cinq ans avant, ils inaugurent la première formation aux arts magiques, reconnue par le ministère de la Culture via le Cnac (Centre National des Arts du Cirque). Depuis, le trio accompagne la magie nouvelle à travers les créations de la Cie 14:20. S’inscrivant dans leur sillage, Étienne Saglio se réclame de ce mouvement. Il est l’un des premiers élèves formés par la compagnie de Raphael Navarro. 

 

Le parcours d’Étienne Saglio

Chez ses parents, il n’y avait ni télé ni écran. Pour passer le temps, à six ans, il apprend à jongler avec les balles de tennis de son père. Après le bac, il décide d’en faire son métier. Il se forme à l’école nationale du cirque (Châtellerault) puis à l’Ésacto (Toulouse). Il achève son parcours au Cnac où il découvre la magie qu’il intègre dans son travail, avant qu’elle ne devienne centrale. En 2007, il monte sa compagnie Monstre(s) et enchaîne ses créations : Le soir des monstres (2009) ; Les Limbes (2014) ; Projet fantôme (2015) ; Le bruit des loups (2019) ; Goupil et Kosmao (2021) est sa dernière création, un spectacle jeunesse.
Pour en savoir plus : Ay-Roop, cirque en création 

 

Agenda

Prochaines dates du spectacle d’Étienne Saglio Le Bruit des Loups :

  • Du 5 octobre au 8 octobre à Louvain-la-Neuve (Le Villar) ;
  • Du 13 octobre au 15 octobre à Sénart (Théâtre de Sénart).
À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...

webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 sept.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
La Convention Collective du Syntec et son régime prévoyance et santé
16 septembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : L’auto-entrepreneuriat
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?