La réforme des retraites : vers un système universel

Ajouté le 05 juin 2019, par Méryl Thebaud
La réforme des retraites : vers un système universel

Accompagnement de la marche vers la retraite par Audiens
Accompagnement de la marche vers la retraite par Audiens
Accompagnement de la marche vers la retraite par Audiens ©Audiens Le Média

Véritable chantier à hauts risques, la réforme des retraites initiée par le gouvernement a pour but de répondre à de nombreuses problématiques : tant démographiques que sociétales. Dans ce nouveau système universel à points, la réforme qui va concerner toutes les catégories de Français prévoit, selon son Haut-Commissaire Jean-Paul Delevoye en charge du dossier, de « refonder le pacte intergénérationnel ». Explications.

État des lieux : le système de retraite actuel

L’âge légal de départ à la retraite est aujourd’hui fixé à 62 ans. À partir de cet âge, tout salarié du secteur privé peut bénéficier d’une pension de retraite de base à taux plein soit 50% de son salaire annuel moyen sur les 25 années les plus avantageuses, s’il a cotisé un nombre suffisant de trimestres. Il existe cependant en parallèle de nombreuses exceptions et des différences de traitement en fonction du statut. Fonctionnaires, salariés des régimes spéciaux, … répondent aujourd’hui à des logiques différentes.

En plus des deux grands régimes que sont la branche retraite de la Sécurité sociale et l’Agirc-Arrco, on compte ainsi une quarantaine de régimes spéciaux de retraite. Le but de la réforme est de les faire disparaitre et de converger vers un système universel. Ce nouveau système devra également prendre en compte le vieillissement de la population. Le rapport démographique est de 1,7 actif pour un retraité, contre 4 actifs pour un retraité dans les années 1960.

La réforme : ce qui reste, ce qui change

Ce nouveau système se dit « universel » car le calcul des pensions serait le même pour tous, public comme privé.  « Un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le statut », comme le promettait Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. L’objectif reste cependant de prendre en compte les spécificités de certaines situations si elles le justifient. 

Les cotisations des actifs serviront toujours à financer les pensions des retraités, selon le principe de répartition fondé sur la solidarité intergénérationnelle. Les droits ne seront plus exprimés en trimestres ou en points mais uniquement en points, et en une seule pension. Le principe du système de pension de réversion serait également maintenu mais devrait évoluer avec notamment une harmonisation des règles. 

Avec la réforme, « l’âge d’ouverture des droits » resterait à 62 ans, explique Jean-Paul Delevoye. Mais il n’hésite pas à préciser que les Français « partent quand ils décident que leur pension est au niveau qu’ils souhaitent ». Travailler plus longtemps pourrait permettre d’avoir une meilleure retraite, grâce à un système de coefficient majorant dont le montant reste à fixer. Le cumul emploi-retraite dont le dispositif existe déjà dans le système actuel pourrait également être revu afin qu’il soit plus incitatif.

Des « transitions » avant le nouveau système 

Le changement ne sera pas immédiat. Le Haut-Commissariat à la réforme parle de plusieurs « transitions ». La réforme ne devrait commencer à s’appliquer qu’à partir de 2025. Elle sera mise en œuvre progressivement et concernera les actifs nés à partir de 1963. Ils seront les premiers à voir leur pension de retraite calculée selon ces nouvelles règles. 

En attendant, rendez-vous à la fin de l’été pour la présentation du projet de loi qui lèvera les interrogations qui demeurent encore sur un certain nombre de points du projet. 

Le calendrier de la réforme 

  • Juin ou juillet 2019 : remise des propositions au gouvernement
  • Fin de l’été 2019 : présentation du projet de loi
  • Fin 2019 : examen du projet de loi au parlement en parallèle de la Loi de financement de la Sécurité sociale et celle des finances de 2020
  • 2020 à 2025 : ajustements et préparation à la mise en œuvre du nouveau système universel
  • 2025 : entrée en vigueur de la réforme des retraites pour les générations nées à partir de 1963

Pour en savoir plus sur la retraite, Audiens vous accompagne.

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Dans quelques jours, les Français vont se retrouver en famille. Public Santé France...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
18 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Les obligations réglementaires de fin d'année
18 déc - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?