Les 5 bienfaits qu'apportent les animaux aux seniors

Ajouté le 15 déc. 2021, par Juliette Benhamou
Les 5 bienfaits qu'apportent les animaux aux seniors

Les bienfaits des animaux pour les seniors.
Les bienfaits des animaux pour les seniors.
Les bienfaits des animaux pour les seniors. ©Jevtic

Les animaux de compagnie ont la cote chez les seniors. La plupart des ménages en Europe et en France accueillent une petite boule de poils. Chats, chiens, oiseaux, rongeurs… les animaux de compagnie apportent à leur propriétaire rires et douceur au quotidien. Et si cela allait même encore plus loin ?

En Europe, 1 sénior sur 2 possède un animal de compagnie

Les animaux de compagnie jouissent d’une très grande popularité. En France, plus de la moitié des habitants déclarent en posséder et 18 % de ceux qui n’en n’ont pas encore pensent en posséder un à l’avenir. 
Ces chiffres sont assez similaires dans la plupart des pays européens. Les animaux de compagnie sont présents dans 44 % des ménages au Royaume-Uni, et 43 % en Allemagne.
La possession d’un animal de compagnie concerne le plus grand nombre de ménages entre 40 et 69 ans. Cela correspond encore à 34 % des 70-79 ans et à 25 % des 80 ans et +.
Le chat et le chien arrivent en tête parmi les animaux domestiques préférés des Français. La France est le troisième pays d’Europe avec la plus grande population de félins. 
Et les ménages n’ont pas peur d’ouvrir leur portefeuille pour s’occuper de leurs animaux. En France, les 60-69 ans sont ceux qui dépensent le plus. En moyenne, ils dépensent 345 euros par an pour les soins vétérinaires, la nourriture adaptée, les jouets etc.

Les bienfaits qu’apportent les animaux de compagnie

Ils renforcent le système immunitaire

De nombreuses études étudient l’effet protecteur des animaux sur le métabolisme de leur maître. Les propriétaires d’animaux de compagnie présentent moins de problèmes de santé que ceux qui n’en n’ont pas. 
Ainsi, avoir un chien permettrait de réduire d’un tiers (entre 25 et 30 %) le risque de maladie cardiovasculaire. Cela augmente de 25 % les chances de vivre plus longtemps. Cet effet est d’autant plus marqué pour les individus fragiles ayant déjà eu un infarctus ou un accident vasculaire cérébrale. 

Ils aident à rester en forme

Si les propriétaires d’animaux, notamment de chien, présentent une meilleure santé, c’est aussi parce que cela les pousse à faire plus d’activité physique. 
Les propriétaires de chiens marchent en moyenne 30 minutes de plus par semaine. Les promenades quotidiennes, les jeux, les soins, permettent aux propriétaires séniors de maintenir suffisamment d’activité physique pour rester en bonne santé. 
Posséder un chien peut aider à prévenir les maladies chroniques telles que le diabète ainsi que les problèmes cardiaques, osseux et musculaires. 

Selon une étude de l’American Heart Association, 53 % des adultes aux États-Unis ont adopté un chien pendant la pandémie, 32 % ont adopté un chat. En tout, 93 % des personnes qui ont adopté un animal pendant la pandémie ont déclaré que leur animal a permis d’améliorer leur santé physique et leur bien-être. 

Ils réduisent le stress

Les interactions avec les animaux réduisent le taux de cortisol, l'hormone de stress. Le simple fait de caresser un chien aide à baisser la tension artérielle.
57 % des propriétaires de chats trouvent le ronronnement apaisant. Cet effet s’explique scientifiquement : tout comme la musicothérapie, certaines fréquences hertziennes ont des effets apaisants. 

C’est ainsi qu’est née la “ronron thérapie” qui consiste à utiliser les effets bénéfiques des ronronnements de son chat pour lutter contre le stress. Elle est également recommandée pour les personnes sujettes à la dépression. 

D’autres animaux ont cet effet apaisant immédiat comme les poissons dans un aquarium, ou encore le chant des perruches. 
L’animal est un grand soutien psychologique pour les personnes vulnérables ou isolées. Au-delà de l’affection, les tâches de soins quotidiens comme les promenades, les repas ou le toilettage, donnent un but et rythment la journée du propriétaire. 

Ils aident à guérir

On trouve de plus en plus d’animaux dans les maisons de retraite, EHPAD et centres spécialisés. Plusieurs établissements acceptent que les résidents soient accompagnés de leurs animaux de compagnie. 
D’autres développent une nouvelle discipline : la zoothérapie
La zoothérapie est un soin alternatif non médicamenteux qui consiste à utiliser la proximité d’un animal domestique sélectionné et éduqué, sous la responsabilité d’un professionnel : infirmière, psychologue, aide-soignante, médecin…
Ces soins sont de plus en plus utilisés par les EHPADs qui cherchent d’autres types de soins non médicamenteux, en particulier pour maintenir ou améliorer les fonctions cognitives, physiques ou psychosociales des résidents. 

Ils créent du lien social

Avoir un animal de compagnie est d’une grande importance pour combattre la solitude ou l’isolement des personnes âgées. Pour certains, la principale source d’interaction vient de leur animal. 
L’animal aide à sociabiliser : 80 % des propriétaires de chiens se font de nouvelles relations à l’occasion des promenades. 

L’étude de Dr Lisa Wood de l’université d’Australie-Occidentale, publiée dans SSM-Population Health étudie la façon dont les animaux de compagnie facilitent les interactions sociales et créent les liens qui unissent les communautés entre elles.
« La notion selon laquelle les animaux de compagnie facilitent une forme de cohésion dans la société ou encore appelé 'capital social', va bien au-delà du rôle le plus souvent étudié limitant les animaux de compagnie comme de simples moyens de briser la glace entre les personnes » Dr Lisa Wood 

Que faire en cas d’hospitalisation ou de décès ?

Pour les séniors qui se privent d’un animal par peur de le laisser seule suite au décès, la SPA a créé en 2019 le programme “Famille Seniors” qui consiste à “prêter” un chat ou chien. Pour être éligible, il faut avoir 65 ans minimum et ne pas posséder d’autre animal. Le sénior est alors sélectionné par la mairie pour profiter de cette offre. 
Une aide locale peut être appliquée pour subvenir aux besoins de l’animal si le maître n’a pas les moyens de s’en occuper. En cas d’hospitalisation ou de décès du maître, l’animal revient au refuge où les bénévoles lui trouveront un nouveau foyer.

D’autres solutions existent pour anticiper le décès du maître, son invalidité ou sa dépendance. 
L’assurance Vicanis accueille et prend en charge les animaux de compagnie des seniors qui ne peuvent plus s’en occuper dans sa résidence d’accueil à La Grande Lecomte.
 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
En avant la Musique ! Voici la nouvelle exposition du Musée en Herbe en partenariat...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
21 oct.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Réussir votre OETH avant fin 2022
21 octobre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : L’auto-entrepreneuriat
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?