Les chemins du Pansement Schubert…

Ajouté le 11 mai 2021, par Florence Batisse-Pichet
Les chemins du Pansement Schubert…

La violoncelliste Claire Oppert a mis en place le protocole médical « Pansement Schubert ».
La violoncelliste Claire Oppert a mis en place le protocole médical « Pansement Schubert ».
La violoncelliste Claire Oppert a mis en place le protocole médical « Pansement Schubert ». ©Charlotte Gonzales

Le Pansement Schubert est à la fois le titre d’un livre (Denoël, 2020) signé par la violoncelliste et musicothérapeute, Claire Oppert, et le nom du protocole médical mis en place par celle-ci avec une équipe de soignants. Un hommage au pouvoir de la musique vivante.

C’est un récit poético-philosophique dans lequel Claire Oppert nous entraîne. Il est question du mystère de la vie et de la mort, de souffle et de résonances. Entrelaçant en filigrane des souvenirs de son enfance et de ses études musicales au conservatoire de Moscou, elle déroule une galerie de portraits inattendus : Paul, Amélia, Dîlan, David… Madame Eleonora, Monsieur Koumba. Chaque rencontre est un moment suspendu, unique, durant lequel avec son « archet magique », elle tente de « faire circuler de la joie et de la lumière ». 

Depuis 20 ans, la violoncelliste joue en concertiste au chevet de jeunes autistes et de résidents d’Ehpad, confrontée aux pathologies d’Alzheimer et autres démences, à la douleur et à la fin de vie. Chaque semaine, en plus de ses concerts et de ses élèves, elle consacre une journée dans deux services de soins palliatifs auprès d’une vingtaine de patients. Ce qui est essentiel dans sa vision du prendre soin : « Je joue pour des personnes dans le coma ou qui n’ont plus de langage cohérent. Mais même quand on est malade, ou en fin de vie, on reste qui on est, avec son histoire et le noyau de son cœur intact, jusqu'au bout. » Concernant la musicothérapie, même si la France n’est pas le pays le plus novateur comparativement à d’autres pays européens, les choses bougent. Claire Oppert reconnaît que les soins palliatifs ont aussi évolué.

Sur son approche, elle précise : « Je ne guéris pas les maladies, pas plus que je n’empêche la mort d’advenir bien évidemment. Je prends soin d’une partie de la personne qui n’est pas malade et tente d’épanouir la moindre parcelle de vie, même ténue. Ainsi j’ai vu de nombreux cas où la personne est plus présente, grâce aux vibrations de la musique. Des choses extraordinaires sinon miraculeuses se produisent. » Et de citer son maître spirituel, Howard Buten, à propos des autistes : « Je ne les guéris pas, je les transforme ». Celui-ci lui avait interdit de se plonger dans la théorie et de travailler intuitivement et sans méthode établie. De ses débuts, elle se souvient : « C’est le paradoxe. Je n’étais pas préparée mais je me suis sentie bien tout de suite et à ma place. »

Plus tard, elle obtient un diplôme universitaire d’art-thérapie à la faculté de médecine de Tours. Aujourd’hui, elle enseigne dans les facultés de médecine, pour expliquer en quoi l’art peut avoir une place dans un centre de soins : « Ce qui est nouveau, c’est la façon de l’intégrer dans une structure et d’avoir un regard qui tient compte de la personne malade dans sa globalité. La musicienne que je suis, prend part au cercle des soignants. » 

D’ailleurs voici comment naquit, en mars 2012, le « Pansement Schubert » dans un Ehpad parisien : lors d’un soin, une patiente hurle et se débat face à ses deux infirmières. Claire se met alors à jouer spontanément le thème du mouvement lent du trio n°2 de Schubert. L’apaisement est immédiat. Et l’une des infirmières de s’exclamer : « Il faudra absolument revenir pour le pansement Schubert. » 

Par la suite, grâce à l’aide du Dr Jean-Marie Gomas à l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Sainte-Périne, elle met en place le protocole éponyme : « J’étais encouragée par une équipe et un chef de service qui avait une grande expérience des recherches cliniques. Il a été ma deuxième rencontre clé. » Cette étude circonscrite à 112 patients démontre une diminution de la douleur des patients allant jusqu’à 50 %, des effets positifs sur l’anxiété à près de 90 % sans compter les impacts sur les soignants. Et d’ajouter : « À travers plus de 2 500 patients, j’ai vu des choses similaires à la fois dans la relaxation musculaire (mains, pieds, plis du front qui s’effacent…) et aussi le regard qui change, s’illumine avec des ébauches de sourires… ou bien des modifications des mouvements respiratoires. D’ailleurs parmi les 450 paroles des patients, pendant et après, recensées au cours d’une étude, quatre mots sont ressortis : vibration, cœur, vie et joie. » Des mots qui en disent plus long que les chiffres sur le pouvoir de la musique. 
Si la violoncelliste avoue son faible pour « l’humanité, la beauté et la mélancolie de la musique de Schubert », elle joue aussi de la variété, du jazz, du Piaf, du Cloclo, du rap et même du métal ! Peu importe le genre, seules comptent les vibrations ; or celles du violoncelle sont assimilées à la voix humaine. Seules prévalent la beauté de la musique et de la personne qui joue. Preuve, si l’on en doutait, de la force quasi irremplaçable de l’instrument vivant. 

 

À lire

Le Pansement Schubert par Claire Oppert (Denoël, 2020)

Agenda : 

Mardi 9 novembre 2021 à la Salle Gaveau
Le Pansement Schubert de la violoncelliste Claire Oppert, avec le violoniste Maxim Vengerov, le pianiste Roustem Saïtkoulov, le philosophe Eric Fiat et le Dr Jean-Marie Gomas.

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...

webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
27 mai
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Maitriser le Document Unique d’Evaluation des Risques Pro
27 mai - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?