Parler de vieillesse sur scène c’est tabou ?

Ajouté le 31 mars 2022, par Juliette Benhamou
Parler de vieillesse sur scène c’est tabou ?

Environ 15 % des pièces de théâtre mettent en scène des personnages “vieux”, qui sont en grande majorité des “vieillards” qui jouent des rôles mineurs.
Environ 15 % des pièces de théâtre mettent en scène des personnages “vieux”, qui sont en grande majorité des “vieillards” qui jouent des rôles mineurs.
Environ 15 % des pièces de théâtre mettent en scène des personnages “vieux”, qui sont en grande majorité des “vieillards” qui jouent des rôles mineurs. ©Stefano Lunardi

La vieillesse est aujourd’hui encore représentée par un ensemble de stéréotypes qui conduisent à ce qui est appelé “l’âgisme”. Les individus véhiculent des stéréotypes négatifs sur la personne âgée et adoptent des réactions hostiles à son égard. La vieillesse est perçue comme une perdition voire une dépossession générale de soi (physique, mentale, matérielle, statutaire…).

Les dangers de l’âgisme viennent de s’attribuer à soi-même ces caractéristiques qu’accordent les autres, de se conformer à la situation dans laquelle on a été mis. C’est ce qu’on appelle la parole performative : la parole réalise ce qu’elle énonce, faisant advenir d’elle une réalité.

L’équivalence entre vieillesse et maladie dans l’imaginaire collectif influence considérablement la façon dont les gens âgés vont vivre le déclin de leur santé” Geneviève Coudin / Paicheler.

C’est précisément la raison pour laquelle les arts tels que la littérature, le théâtre ou encore le cinéma sont la pierre angulaire des représentations de la vieillesse d’aujourd’hui. Or, trop peu d'œuvres existent à ce jour, et on constate une pénurie de recherches sur le thème du vieillissement. 

Théâtre : qui sont les vieux sur scène ?

Environ 15 % des pièces de théâtre mettent en scène des personnages “vieux”, qui sont en grande majorité des “vieillards” qui jouent des rôles mineurs. Le théâtre du XIX° siècle est particulièrement intéressant dans ses représentations des personnages “vieux”. 

L’étude de Irina Sobkowska-Ashcroft sur le théâtre français du XIX° a permis de voir que l’âge était principalement perçu comme méritoire, une accumulation d'expériences qui constitue l’exemple à suivre. Même si les vieux ne sont généralement pas les personnages principaux, ils sont loin d’être les “vieillards” despotes, inflexibles, capricieux, ou encore grabataires qu’on pourrait imaginer.

La sagesse, la bonté, l’expérience sont les vertus associées à la vieillesse par les auteurs tels que Hugo, Labiche, Dumas, Sardou… Les vieillards sont généralement des personnages serviables, généreux, vertueux. 

Et les grand-mères dans cette histoire ? 

La disproportion entre les personnages féminins et masculins est évidemment saisissante, comme dans la plupart des domaines littéraires. La raison de cette pénurie de personnages féminins peut se trouver dans le manque d’intérêt général de la société à l’égard des femmes, et d’autant plus des vieilles femmes. 

La qualité des rôles est également largement inférieure à celle des vieillards, déjà peu présents sur le devant de la scène. La plupart des rôles de vieilles femmes restent des rôles de figurantes. 

Par ailleurs, leur rôle est bien plus souvent péjoratif que celui des hommes. Hideuses, avides, despotes, jalouses, bigotes, les vieilles femmes ont un traitement bien plus sévère que celui de leurs pairs masculins. 

Coup de projecteur : Pourquoi les vieux, qui n'ont rien à faire, traversent-ils au feu rouge ?

Un matin dans une maison de retraite, un petit vieux meurt. Un autre arrive. 
La routine.
Les parties de cartes continuent, les exercices sportifs et les ateliers de mémoire aussi. Tous et toutes décrépissent, font semblant de se projeter, attendent qu’on les fasse vivre.
Mais pour une petite vieille, cela n’est plus possible. Finit la commedia, elle n’a plus envie de jouer. Personnel soignant et camarades la rebranchent de force au quotidien. 

La pièce créée par le Collectif 2222 et mise en scène par Thylda Barès questionne la vieillesse et la fin de la vie avec subtilité. Entre burlesque et drame, la pièce questionne les tabous autour de la vieillesse en passant par divers sujets comme l’intimité, le libre choix, la nostalgie, la solitude, la dépendance… 

Les 6 comédiens utilisent des masques qui figent les expressions des visages et laissent libre court au mouvement du corps et de la parole.

"Les masques sont une manière de questionner nos représentations du vieillissement. Les masques de femme sur des corps d’homme et le contraire, amènent à réfléchir sur le genre. Le masque permet une grande liberté́ de thèmes et de traitements." Thylda Barès, metteuse en scène.

Pour arriver à cette observation précise, les comédiens du collectif ont passé du temps dans différentes résidences et EHPAD auprès des personnes âgées pour mieux les comprendre, et les représenter sur scène. Ils ont conduit, avec les résidents, des ateliers de mouvements et de créations de masques utilisés sur scène. 

Notre expérience nous a montré́ que la plupart des résident.e.s ne souhaitent pas s’exprimer sur la vieillesse. Mais en parlant de leurs jeunesses et de ceux qu’ils.elles ont connus, ils.elles parlent de leur quotidien, de leur intimité et de ce qui leur manque. Être au plus près, afin de pouvoir parler d’individus et non de groupes sociaux.” Collectif 2222

Le collectif 2222 regroupe une quinzaine d’artistes issus de l’École internationale de théâtre Jacques Lecoq. Les comédiens cherchent, à travers leur projet, à présenter des spectacles tout public, en extérieur dans des espaces comme les parcs, arènes, parkings, plages, cours d’école pour “rendre visible ceux et celles qu’on cache, et le rendre visibles à toutes et à tous”.

Les prochaines dates du spectacle Pourquoi les vieux qui n’ont rien à faire, traversent-ils au feu rouge ?

  • 30 Avril 2022 : Ville de Montivilliers - Seine Maritime
  • 2 mai 2022 : OMAC Evrecy - Calvados
  • 13 Mai 2022 : Ville Conches en Ouche - Eure
  • 15 Juillet 2022 : Ville d’Ifs - Calvados
  • Du 20 au 24 Juillet 2022 : Chalon dans la Rue - Saône et Loire
  • 28 Juillet 2022 : Falaise - Calvados
  • 8 Octobre 2022 : Ville de Bagnole sur l’Orne - Orne
À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
En avant la Musique ! Voici la nouvelle exposition du Musée en Herbe en partenariat...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
21 oct.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Réussir votre OETH avant fin 2022
21 octobre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : L’auto-entrepreneuriat
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?