Seniors et déconfinement : « Ils ont besoin de vivre » !

Ajouté le 20 avr. 2020, par Caroline Chaumet
Seniors et déconfinement : « Ils ont besoin de vivre » !

Seniors en pleine santé.
Seniors en pleine santé.
Seniors en pleine santé. ©Nd3000

À l’heure d’un possible déconfinement prévu autour du 11 mai, le gouvernement envisageait une sortie différée pour les seniors, avant de revenir sur cette proposition. Rencontre avec France Carp, auteure de nombreux ouvrages notamment « Scandale dans les Ehpad », professeure de sport et nutritionniste intervenant notamment au Club ABC d’Audiens.

Les seniors sont plus fragiles, c’est un fait. Le nombre de décès touche particulièrement les plus de 65 ans. Vouloir protéger leur santé est une intention à laquelle nul ne peut s’opposer, mais fait suite à plusieurs semaines d’isolement pour la majorité d’entre eux. Les enfants et petits-enfants évitent soigneusement le contact avec leurs aînés pour ne pas leur faire prendre de risque, mais quel est l’impact de cette solitude forcée sur cette génération, sur le plan psychique, nutritionnel et physique ? 

Suite à l’annonce du 13 avril, comprenez-vous le tollé suscité chez les seniors sur un possible déconfinement plus tardif que le reste de la population ? 

Selon mon expérience, ce n’était pas une bonne idée car la plupart des seniors sont en bonne santé ; heureusement le Président de la République est revenu sur cette déclaration dès le 17 avril. Il y a une différence entre une personne de 70 ans et une autre de 90 ans. Les seniors subissent déjà en cette période de confinement un clivage générationnel et de grandes disparités d’aptitudes face aux outils numériques. Ils sont en manque de communication. C’est un public hédoniste, ils ont une soif d’apprendre extraordinaire et veulent se faire plaisir. Ce n’est pas compatible avec la solitude.

Comment faire dans ce cas pour à la fois les protéger et leur permettre de reprendre une vie sociale satisfaisante ?

Il faut effectivement faire intervenir leur responsabilité individuelle. Ce ne sont pas des enfants, chacun pourrait décider, après discussion avec le médecin généraliste par exemple, des risques encourus. Les gestes barrières peuvent être maintenus et le port du masque systématique à l’extérieur, si cela est nécessaire.  Mais contraindre les seniors à plus d’isolement aurait pu être délétère pour leur santé et leur bien-être.

Quels sont les risques psychologiques d’un confinement à long terme ? 

Pour beaucoup, c’est inenvisageable et cette annonce a été vécue comme injuste. Il faut aussi comprendre que lorsque l’on avance en âge, le temps est compté et cet isolement c’est du temps de vie en moins. Certains disent « on n’a plus de temps à perdre ». Cette perspective de déconfinement tardif a été perçue par beaucoup de seniors comme une double peine. Il est important de préserver nos aînés du virus mais n’oublions pas la richesse de cette génération qui a besoin de liens et de contacts.

Faut-il veiller particulièrement à l’alimentation ?

Le confinement a évidemment un impact sur notre alimentation, pour toutes les générations. Le système de récompense du cerveau réclame des aliments sucrés et gras… en période de confinement et de solitude, cela devient l’unique vecteur de récompense ; on a vite fait de rajouter un petit paquet de gâteaux dans le panier de courses.

Y a-t-il un risque physiologique avec l’immobilisme imposé par le confinement ?

Les seniors en bonne santé prennent soin de leur corps et font du sport, un sport adapté à chaque âge, mais une activité physique régulière. Le confinement oblige pour tous, chez les jeunes aussi, à une baisse d’activité, de mouvements et d’efforts. Pour les seniors, la récupération sera plus difficile, le corps s’abîme plus vite. C’est pourquoi, dans le cadre du Club ABC Audiens, nous allons très prochainement mettre en ligne des vidéos pour bouger et se détendre de façon ludique. On en a tous besoin !

La crise du Covid-19 a rendu les seniors plus visibles, faisons collectivement en sorte de leur permettre d’établir des conditions de vie plutôt que de survie.

 

BIO EXPRESS

France Carp a été professeure de sport, puis responsable des rubriques forme et bien-être pour la presse féminie, en France et aux Etats-Unis. Elle est aujourd’hui consultante en sport et nutrition. 
Elle est l’auteur de plusieurs livres à succès sur la minceur et bien-être.

QUELQUES LIVRES

Le scandale des EHPAD, de Hella Kherief et France Carp (Editions Hugo – New life)
Mon cahier ventre plat (Solar Editions)
Mon cahier abdo-fessiers (Solar Editions)
Mon cahier soft fitness (Solar Editions)
Le Pilate des paresseuses (Edition Marabout)
Gym minceur (Edition Marabout)
Les abdos à la carte (Edition Marabout)
Anatomie d’une vie de femme épanouie, avec Catherine George-Hoyau (Editions Hugo – New life)

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
L’Europe reconfine. La Covid-19 continue sa percée. Le gouvernement Macron n’a pas...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
20 nov.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
La gestion du contrat de travail
20 nov - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?