Soulager le Covid-long : les conseils du nutritionniste Raphaël Gruman

Ajouté le 13 déc. 2021, par Florence Batisse-Pichet
Soulager le Covid-long : les conseils du nutritionniste Raphaël Gruman

Raphaêl Gruman, nutritionniste et co-auteur de « Soulager le Covid-long. Les solutions naturelles ».
Raphaêl Gruman, nutritionniste et co-auteur de « Soulager le Covid-long. Les solutions naturelles ».
Raphaêl Gruman, nutritionniste et co-auteur de « Soulager le Covid-long. Les solutions naturelles ». ©Raphaël Gruman

Alors que nous traversons la 5ème vague, les professionnels de santé restent bien démunis face aux mutations du Covid-19. Si dans l’attente de traitement, la solution vaccinale s’impose, on oublie de prendre en compte les patients souffrant de Covid-long. Quelques éclairages avec le nutritionniste Raphaël Gruman. Il co-signe avec le coach sportif Alex Brunet Hamadi, « Soulager le Covid-long-Les solutions naturelles » paru aux éditions Leduc : une boîte à outils de 200 ressources naturelles anti Covid-long et de routine santé.

Qu’est-ce qui a motivé votre démarche ?

Diététicien-nutritionniste, spécialisé en micronutrition, j’exerce en libéral depuis quinze ans. À partir d’avril-mai 2020, quand j’ai repris mes activités, je me suis retrouvé face à des patients qui, avec la perte du goût, avaient pris ou perdu du poids. Face aux difficultés qu’ils me décrivaient, je me suis formé et documenté car il me fallait répondre à leurs attentes. Or certains de leurs symptômes - dont on ne parlait pas encore - touchaient à d’autres domaines que le mien, tels que les troubles digestifs. Alors que je parlais de ces cas avec des collègues, une amie journaliste, Anne Dufour, spécialisée en huiles essentielles, a suggéré qu’on mette en place des protocoles pour accompagner ces patients.

Quelle est la genèse du livre ?

L’idée de l’ouvrage s’est imposée dans le prolongement de cette démarche. Sachant que micronutrition et phytothérapie sont au cœur de mon approche, sans oublier le sport, chacun avait son domaine de compétences. Sur ce dernier aspect, j’ai fait appel à l’un des coachs sportifs avec lequel je collabore, Alex Brunet Hamadi. On a commencé par recenser les dix symptômes les plus fréquents, en les regroupant par famille et en faisant des protocoles spécifiques.

Quel état des lieux faites-vous ?

À l’heure actuelle, on ne s’explique pas pourquoi ces symptômes durent aussi longtemps. Ces symptômes sont d’ailleurs variables selon les moments de l’année. Ainsi mes patients qui ont contracté le virus en mars 2020, souffrent encore à ce jour des mêmes symptômes - perte du goût, de l’odorat, fatigue inexpliquée -. Et il y a de plus en plus de patients qui vont grossir cette cohorte de cas de Covid-long. 

Dispose-t-on de chiffres ?

On ne dispose pas de données précises sur le nombre de personnes atteintes mais seulement d’estimations. En France, on parle de 10 à 15 % des malades selon l’OMS et de 30 % de cas, soit 600 à 800 personnes rien qu’en France1.

1 Sources de juin 2021.

Quel est le profil des patients atteints de Covid-long ?

Ce sont principalement les adultes qui ont contracté au départ un Covid aigu léger, c’est-à-dire une poussée de fièvre de deux jours - à distinguer du Covid grave qui implique une hospitalisation, et plutôt des femmes (moins de 55 ans). Jusqu’à avant l’été 2020, les médecins considéraient que les troubles évoqués par les patients étaient psychosomatiques. Il n’y avait aucune valeur biologique pour les identifier hormis par les questionnaires et leurs dires. 

Sont-ils désormais mieux écoutés ?

Aujourd’hui, les médecins généralistes ont acquis cette notion mais ils n’ont aucune solution à proposer. Quand ils diagnostiquent ce type de troubles, ils orientent selon le cas, vers un psychologue, un orthophoniste ou d’autres professionnels de santé, pour permettre une rééducation. Parfois, ils renvoient leurs patients dans des hôpitaux qui ont des unités de soins avec des cellules pluridisciplinaires. Celle-ci sont encore peu nombreuses, peut-être une vingtaine en France…

Les vaccins permettent-ils d’éviter les cas de Covid-long ?

Il semblerait que le fait de se vacciner améliore les symptômes et permette de les diminuer, mais on ne peut l’affirmer faute d’études suffisantes et de recul. En revanche, il apparaît clairement que les vaccins ont une efficacité courte et qu’il faudra donc faire plusieurs doses. Force est de constater que des patients vaccinés ayant eu leur double dose - quand ils ont leur immunité épuisée - peuvent contracter le virus et même développer des cas de Covid-long. 

Les symptômes les plus fréquents identifiés ?

En numéro 1, c’est l’état de fatigue qui prédomine : plus de 50 % des patients qui s’en plaignent avec des variations importantes d’un jour à l’autre, sans qu’ils ne comprennent pourquoi. Ils peuvent aussi souffrir d’autres symptômes.
En numéro 2, les fatigues respiratoires : marcher peut provoquer un essoufflement.
En numéro 3 et de façon conjointe, la perte de goût et d’odorat. Enfin, on a identifié quelques cas de zona et d’éruptions cutanées et de patients se plaignant de douleurs articulaires, comme des poussées arthrosiques, ce qui est très invalidant.

Les symptômes moins fréquents ?

Parmi ceux attribués aux cas de Covid-long, j’ai vu des chutes de dents, l’émail des dents atteint, des chutes de cheveux par zone (on parle de pelade), des éruptions cutanées sur la langue de type mycose (la langue devient blanche par taches jusqu’à la gorge avec pour conséquence une déglutition douloureuse).

Que recommandez-vous à vos patients atteints de Covid-long ?

Je leur préconise d’adopter une routine quotidienne pour qu’ils soulagent les symptômes dont ils souffrent. Concrètement, je m’appuie sur des solutions naturelles, en leur recommandant de respecter une hygiène alimentaire et sportive. L’ouvrage les détaille précisément. 

Un conseil de prévention ?

Au même titre qu’on parle de gestes barrières, la notion d’« alimentation barrière » devrait être prise en compte par chacun de nous. Il s’agit d‘agir en prévention. Pour cela, il faut avoir un système immunitaire hyper performant et ne pas laisser de brèches au virus. Concrètement, on va éviter tout ce qui est trop inflammatoire et fragilise l’organisme : les sucres rapides, les sodas, le tabac… De même, on n’insiste pas assez sur le rôle du foie, notre troisième cerveau ! Or il est l’un des organes les plus importants parce qu’il participe au process de nettoyage des bactéries et donc à la détox ! En prendre soin est une manière de ne pas donner prise au Covid-19.

Quels conseils pour booster ses défenses immunitaires ?

Le cocktail de vitamines et de minéraux que je préconise pour aborder l’hiver, surtout en cette période de pandémie repose principalement sur la prise des vitamines suivantes :

  • Vitamine D : essentielle, elle doit être systématique, surtout en cette période de faible ensoleillement ; 
  • Oméga 3 : notre consommation de poissons gras reste généralement insuffisante. Il ne faut pas les négliger ; 
  • Vitamine B12 : présente dans le règne animal, elle est essentielle à notre immunité. Des risques de carence peuvent survenir chez les personnes vegan et végétariennes, d’où une supplémentation recommandée ; 
  • Zinc et sélenium
  • Vitamine K2 : moins connue, elle agit sur la coagulation sanguine et intervient sur les défenses naturelles. On la trouve principalement dans les produits fermentés (fromages) mais en faible proportion. Je conseille les algues en supplémentation.

En conclusion ?

Que les médecins n’hésitent pas à adresser les patients à des unités de soin ou des spécialistes.
Que les patients ne se découragent pas quand on voit une aggravation des symptômes. On peut vivre avec un Covid long si on adapte son quotidien. 


Pour en savoir plus : Soulager le Covid-long par Raphaël Gruman et Alex Brunet Hamadi avec la collaboration de Anne Dufour, Éditions Leduc.

 

Soulager le Covid-long Couv.jpg

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Le variant Omicron a obligé plusieurs métropoles à annuler ou revoir leurs fêtes...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
S'y retrouver dans le code du travail
16 décembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : La création d’entreprise
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?