Soupes bénéfiques

Ajouté le 07 févr. 2020, par Solveig Darrigo-Dartinet, diététicienne-nutritionniste, spécialisée en micronutrition
Soupes bénéfiques

Les bienfaits des soupes.
Les bienfaits des soupes.
Les bienfaits des soupes. ©Fcafotodigital

Quand les températures baissent, la consommation de soupe est à la hausse ! C’est plutôt une bonne nouvelle, car elle présente de nombreux bénéfices pour l’organisme…

Pourquoi la soupe nous fait du bien ?

Parce qu’elle ne demande pas d’effort au tube digestif pour être bien digérée. En effet, la cuisson et le fait de mouliner (ou mixer) les légumes rendent leurs fibres plus tendres et moins irritantes pour l’intestin que des crudités. 
Prise en entrée, la soupe favorise le rassasiement, et une prise de calories moins élevée sur l’ensemble du repas (études à l’appui !)
Comme elle est liquide et composée à 80 % d’eau, la soupe hydrate l’organisme, ce qui permet de compenser l’eau insuffisamment bue en hiver. Ainsi, elle draine les déchets naturellement produits au quotidien par notre corps. Enrichie des sels minéraux issus des végétaux, cette eau régénère tout en éliminant les toxines. 
À noter, une soupe non moulinée contient plus de fibres, et s’avère plus rassasiante.

Les légumes sont à l’honneur dans la plupart des soupes. Ils constituent une source très intéressante de vitamines, sels minéraux et oligo-éléments. En associant deux ou trois légumes aux vertus variées, la soupe n’en est que plus profitable. 
La soupe permet aussi de manger plus équilibré, et peut se transformer en véritable plat complet ! Outre les légumes, de nombreuses recettes contiennent des féculents, types pomme de terre ou petites pâtes (minestrone) mais aussi légumes secs (lentilles, haricots…) qui calment l’appétit avec leurs glucides. Parfois du fromage, type emmental râpé ou lamelles de tomme, miettes de feta… ajoute sa note de calcium utile. Quant aux protéines sous forme de crevettes, émincé de poulet ou jambon, elles peuvent compléter la soupe qui se passera alors d’un plat « de résistance » !
 

En revanche, la soupe peut-être…

  • Trop calorique : avec l’ajout de crème, de lardons et autres bonus riches en graisses saturées ! 
  • Trop salée : attention au sel fin et aux bouillons cube de mauvaise qualité !
  • Pauvre en vitamines, minéraux : si la cuisson est trop longue, à trop forte température et si elle fait trop d’aller-retour réfrigérateur/casserole !
  • Pauvre en fibres : si insuffisance de légumes, de céréales complètes ou trop moulinée !
  • Trop d’additifs : pour la soupe du commerce, il y a encore trop d’épaississants, de sucres et d’arômes…non souhaitables ! (voir N°555-Janvier 2020 du magazine « 60 Millions de consommateurs »)

janvier 2020 60 millions de conso.jpg

 

Mes astuces culinaires pour préparer des soupes bénéfiques

Pour profiter pleinement des sels minéraux (potassium, magnésium, calcium…) présents dans les légumes d’une soupe, lavez rapidement les végétaux (sans les laisser tremper) car vitamines et minéraux sont hydrosolubles (solubles dans l’eau), et utilisez l’eau de cuisson au moment de mixer la préparation. 
Quant aux vitamines, elles resteront en plus grande quantité si la cuisson se fait à basse température* (<90°C) et ne se prolonge pas trop : dès que les aliments sont tendres, stoppez le feu. 
Pour une soupe plus rassasiante, vous pouvez inclure une petite quantité de féculents pour donner une texture onctueuse, type pomme de terre, ou mieux, patate douce, lentilles corail, châtaignes ou flocons de céréales (quinoa…) qui fournissent plus de fibres et minéraux et autant de glucides lents.
Ne négligez pas les épices en début de cuisson, quand vous faites revenir ail, oignon ou échalote avec un peu d’huile d’olive (plutôt que du beurre) : cumin, gingembre, curcuma…pour le goût et pour leurs antioxydants !
En fin de cuisson, pour donner de l’onctuosité, préférez une crème végétale (soja, riz ou coco) ou une cuillérée de purée d’oléagineux (noisette, amande…) riche en bonnes graisses insaturées bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire, et qui apporte un bonus en minéraux, fibres, vitamines.
Terminez votre soupe par un topping gustatif et nutritif : un rappel d’un ingrédient (carotte râpée, champignon poêlé…), une note de fraîcheur vitaminée type herbe aromatique, du croquant (croutons, graine toastée…), un filet d’huile de sésame, noisette…

Par ici la bonne soupe !
 

*Je recommande la cuisson basse-température dans des cocottes en Inox à fond épais, pour plus d’infos : www.cuisine3s.fr


Menus équilibrés avec soupes :

  • Soupe de légumes
  • omelette aux pommes de terre/champignons/fromage
  • coupelle d’ananas frais

 

  • Soupe légume/féculent
  • Omelette aux champignons/fromage
  • coupelle d’ananas frais

 

  • Soupe complète (lég/féc/protéines)
  • Coupelle d’ananas frais

 

Pour retrouver Solveig Darrigo-Dartinet
www.cuisine3S.fr
Facebook : @cuisine3S.fr
Instagram : cuisine_3s

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Le moral des Français va mal. La Covid sévit à nouveau. Pouvons-nous parler de deuxième...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
20 nov.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
La gestion du contrat de travail
20 nov - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?