Stéphanie Aubin révolutionne la Maison des Métallos

Ajouté le 13 juin 2019, par Florence Batisse-Pichet
Stéphanie Aubin révolutionne la Maison des Métallos

Façade de la Maison des Métallos 94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
Façade de la Maison des Métallos 94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
Façade de la Maison des Métallos 94 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris ©Christophe Raynaud de Lage

À la tête de la Maison des Métallos depuis septembre 2018, Stéphanie Aubin crée la révolution dans la programmation. Pour la chorégraphe qui a dirigé la scène nationale Le Manège de Reims pendant 15 ans, ce lieu dispose d’atouts pour aborder la création autrement. Chaque mois, une Coop (Coopérative artistique) présente un programme d’activités extrêmement varié, articulé autour d’une question de société, produit d’une forte collaboration entre l’équipe artistique invitée et l’équipe métallos. Autant d’actes artistiques (balades, performances, fiestas, projections, spectacles, réflexions, pratiques et fabriques) destinés à faire de l’art une ressource pour penser notre avenir autrement. Elle fait ainsi de la Maison des métallos le premier lieu artistique et culturel dédié aux Transitions…

Pourriez-vous rappeler l’histoire de la Maison des Métallos ?

À l’origine, la Maison des Métallos était une manufacture d’instruments de musique qui appartenait à la maison Couesnon. À la suite de la crise de 29, la société qui avait trouvé un débouché important aux États-Unis auprès des jazzmen, doit céder ses bâtiments. En 1936, l’ensemble des bâtiments est racheté par la CGT en pleine expansion. L’Union Fraternelle des Métallurgistes qui mène un travail social important, connaît ensuite un mouvement inverse et à leur tour, en 1997, ils doivent revendre. Pour que le lieu dont la façade est classée, ne soit pas vendu à des promoteurs, le comité de la Maison des Métallos parvient à mobiliser des habitants du quartier et des artistes. En 2007, la Mairie de Paris en fait un établissement culturel.

facade-nuit-credit-Christophe-Raynaud-de-Lage.jpg

Qu’est-ce qui vous a donné envie de prendre la direction de ce lieu ?

Au-delà de l’histoire du lieu, il y a l’ADN de cette maison qui est de faire le lien entre l’art et les questions sociétales, avec un ancrage dans un quartier incroyablement riche par sa diversité. Mon pari est de prouver que l’art vivant est un levier puissant pour imaginer de nouveaux modèles, plus adaptés aux défis sociaux, environnementaux que nous avons à relever. Ma tutelle, la Ville de Paris, a fait la preuve qu’elle était prête à innover et à prendre des risques pour accompagner ces nouvelles façons de faire et c’est très porteur pour moi, qu’il s’agisse de mon Président Patrick Bloche, de notre Adjoint à la Culture Christophe Girard, et du Maire du XIème François Vauglin. Enfin, l’architecture du lieu offre une configuration des espaces avec d’énormes possibilités. Le principe d’hybridation des formes, des savoirs et des manières de faire, y trouve parfaitement sa place.

Quels sont vos objectifs ?

Mon objectif principal est de désenclaver l’art et de montrer qu’il est une ressource avant d’être un bien de consommation, à l’image de la base line de la Maison des Métallos : « Une autre expérience de l’art pour imaginer demain ». Je crois que c’est en diversifiant les gestes artistiques et en s’ouvrant à des formats autres que les spectacles que nous pourrons contribuer à transformer notre société pour trouver une autre manière de se penser collectivement et de se développer individuellement… avec le défi de développer notre capacité à être curieux pour faire mentir les algorithmes qui nous prédisent ce qu’on va faire !  

Avez-vous des modèles de lieux culturels exemplaires ?

Si je me sens proche de Hortense Archambault qui dirige la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (MC93), ce sont également des initiatives alternatives portées par de jeunes générations qui m’inspirent. Leurs innovations et leur puissance à imaginer croisent culture/solidarité et entreprises, et s’inscrivent dans la mouvance des « Tiers-Lieux1 », comme Darwin à Bordeaux, ou Plateaux Urbains à Paris. Nos institutions devraient mieux dialoguer avec eux.

Quand vous étiez directrice du Manège de Reims, vous aviez déjà initié une approche transversale avec les arts de la scène (cirque, spectacle musical, multimédia, danse), abordez-vous la Maison de Métallos de la même manière ? 

Oui mais sur un modèle radicalement autre. À la Scène Nationale, les hybridations et conceptions croisées avec les artistes pour inventer d’autres modes d’accès à l’art vivant se faisaient ponctuellement, sur des temps forts. Là c’est toute l’année ! Cela impacte notre organisation structurellement, nous préparons notre transition de l’intérieur, nous changeons nos repères, nous questionnons nos modèles économiques et tentons de les faire évoluer.

Comment avez-vous conçu votre programmation ? 

Before-metallos-Fanny-de-Chaille-credit-Pierre Glassner.jpg

Les artistes que je choisis ont la capacité à nouer un dialogue avec la société et à être en conversation avec le monde. Chacun va le faire à sa manière à travers son univers, et nous allons ensemble choisir le fil rouge qui va nouer cet échange. Nous sommes porteurs d’un contexte et eux, d’une démarche ; ces deux choses-là se nourrissent mutuellement pour bâtir un programme d’activités. Cette coopération entre l’équipe artistique accueillie et celle des Métallos vise à tisser de nouvelles natures de liens entre l’art, la société et les usagers. 

Quelles ont été les réactions du public ?

Des personnes ont sans doute été déstabilisés car jusqu’ici, elles venaient voir essentiellement des spectacles. Nous avions deux options : soit fermer plusieurs mois pour une ouverture en septembre 2019 ou bien faire cette transition sur le terrain. C’est la deuxième option qui a été privilégiée en accord avec ma tutelle. Cela prend du temps mais c’est en la vivant qu’on accompagne cette métamorphose et les publics qui ont fait cette démarche sont satisfaits. Les artistes qui l’ont tout de suite comprise sont de vrais soutiens à fond avec nous.

Concilier culture, marketing et gestion dans un lieu culturel est-ce compatible ?

StéphanieAubin2018©ArnaudBaumann.jpeg (St√©phanie Aubin, chorr√©graphe,...

Je suis une chorégraphe et une chef d’entreprise. Ce n’est nullement antinomique. Comme dans toutes les compagnies, il y a des questions RH, budgétaires… 

Quelques chiffres ?

Nous avons une équipe de 26 postes permanents. Nous recevons 2 millions d’euros de la Ville de Paris pour assumer les charges fixes du lieu. Tout le budget artistique qu’on partage entre le nombre de mois et d’artistes reçus, provient pour l’instant du résultat des recettes des locations et de billetteries.  

Qu’aimeriez-vous qu’on dise de la Maison des métallos ?

Qu’il faut venir et vivre l’expérience.

Pour en savoir plus : www.maisondesmetallos.paris
Les agendas des Coops sont téléchargeables sur le site dont la nouvelle plateforme sera en ligne partir de septembre 2019. Programmation 2019-2020 disponible à partir de fin juin.

 

1 Mouvement en essor sur l’ensemble des territoires désignant des espaces de travail partagés et collaboratifs destinés à favoriser le partage et la créativité dans les domaines de l’artisanat, des services, de l’éducation… (fab-lab, living-lab, espace de coworking, etc.)
 

Crédit photo :
Visuels de la Maison des métallos : façade nuit et crépuscule crédit Christophe Raynaud de Lage 
Before : crédit Pierre Glassner
Portrait : crédit Arnaud Baumann


 


picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Noël approche et les vacances aussi ! Après une rentrée en fanfare sans grandes restrictions...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
S'y retrouver dans le code du travail
16 décembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : Le handicap
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?