Tous en Tandem : des ateliers au service du grand âge

Ajouté le 19 janv. 2022, par Florence Batisse-Pichet
Tous en Tandem : des ateliers au service du grand âge

Alexandra de Saivre, Fondatrice de Tous en Tandem.
Alexandra de Saivre, Fondatrice de Tous en Tandem.
Alexandra de Saivre, Fondatrice de Tous en Tandem. ©Tous en Tandem

Implanté dans toute la France, le réseau « Tous en Tandem » incarne une démarche innovante de prévention et de lien social encadré, dans le domaine des seniors. L’initiative en revient à sa fondatrice, Alexandra de Saivre. Passionnée par le bien-vieillir, cette professionnelle du marketing a imaginé des ateliers culturels et interactifs destinés aux structures accueillant des personnes âgées. Leur particularité : ils sont animés par des étudiants.

Comme le soulignait une proposition de loi enregistrée à l’Assemblée nationale le 15 juin dernier : « La perte d’autonomie n’est pas une fatalité et pourtant sa prévention occupe une place très insuffisante en France. Les Français vivent plus longtemps mais moins longtemps en bonne santé que leurs voisins européens. » Le positionnement du réseau Tous en Tandem s’inscrit dans la droite ligne de ce constat. Après son école de commerce, Alexandra de Saivre passe douze ans en marketing dans des entreprises de grande consommation jusqu’au moment où une quête de sens s’impose à elle. Profitant d’un plan social, elle quitte son poste et va bénéficier d’un accompagnement pour développer un projet qu’elle avait en gestation : « En 2004, mon mémoire de fin d’études était déjà consacré aux personnes âgées ! Aux 4 P du marketing (Product ; Price ; Place et Promotion), j’en ajoutai un cinquième : la Proximité. J’avais déjà l’envie de travailler dans le secteur de la Silver Economie. La famille étant une valeur importante pour moi, j’ai toujours été proche de mes grands-parents et j’aime le contact avec les personnes âgées. » 

Sans avoir aucune notion d’infirmerie, successivement à l’âge de 17 ans, 23 ans et puis l’année de son changement professionnel, elle accompagne à Lourdes des personnes en grande dépendance. Déterminante, cette expérience lui fait réaliser combien une écoute active permet d’établir une fluidité entre malades et accompagnants : « Le bénéfice qu’on retire de ce lien est incroyable car on se transforme soi-même. C’est pourquoi, il me semble important que l’on change non seulement notre regard sur la vieillesse mais aussi sur sa propre vieillesse. Quand on est vieux, plus on accepte sa propre vieillesse, mieux on vieillit. » Comme Lucienne, l’aïeule des deux fondateurs de la start-up Lumeen, primée par la Fondation Audiens, celle qui va jouer un rôle clé dans le cheminement de sa réflexion est sa grand-mère. Au fil du temps, Alexandra a pu observer que grâce à l’entourage de ses nombreux petits enfants, adolescents et étudiants, celle-ci était en permanence stimulée. Ce lien familial associé à une dimension émotionnelle a certainement eu une influence sur l’autonomie qu’elle a eue jusqu’à la fin de sa vie. Mais ce qui finit de la convaincre dans son projet, c’est un MOOC sur le thème : « Comment devenir un entrepreneur du changement ? » Alors même que la question du lien social est omniprésente, elle s’aperçoit que parmi les personnes inscrites, aucun n’a de projet autour des personnes âgées : place uniquement à l’écologie et aux animaux ! Le champ était donc libre. 

Après un audit mené auprès de seniors et de leurs enfants ainsi que d’animateurs, elle lance une phase test sur le terrain grâce au soutien des Jardins d’Arcadie, suivie d’une enquête de satisfaction. En 2018, elle est prête pour déployer son concept à travers le réseau Tous en Tandem qu’elle présente ainsi : « Nous sommes dans une démarche puissante qui va au-delà d’une discussion : c’est une combinaison de divertissement et de rencontre à travers un lien intergénérationnel, entre étudiants et seniors. Cela permet de favoriser la stimulation cognitive autant que la santé physique, relationnelle, émotionnelle et psychique. Les contenus ont été travaillés avec une orthophoniste et une psychologue spécialisée en gérontologie. Par exemple, pour générer des endorphines positives, il faut aller toucher les émotions positives. » Parmi les quatre formules proposées, « Les mémorables » et « Les créatifs » sont les deux principaux ateliers culturels interactifs d’1h30 chacun. Covid oblige, une variante s’est imposée depuis le confinement avec « Les échappées téléphoniques » : un échange par visio de 20 à 30 minutes autour d’un thème culturel proposé par le Tandémien. Et de préciser : « En Ehpad, nous allons travailler surtout sur le maintien des facultés cognitives avec « Les escapades ». Cette proposition culturelle est axée principalement sur les souvenirs. Plus légère, cette formule ne risque pas de les mettre en difficulté. Le succès des ateliers repose sur l’interactivité afin que le senior soit acteur de la séance. L’enjeu pour les étudiants est que 100% des personnes du groupe aient participé. Il s’agit d’aller stimuler leurs souvenirs à partir de la lecture, d’exercices (rébus, calcul mental, …) et de les aider à trouver le bon tiroir pour réveiller leur mémoire ! »

Attractif pour les étudiants et notamment les filles, le réseau Tous en Tandem leur permet de gagner un peu d’argent, sans y consacrer beaucoup de temps. La moyenne d’âge est de 20 ans (niveau bac + 2). Ils sont majoritairement issus de sciences humaines, et mais aussi de psycho et pour un plus petit nombre d’écoles de commerce. Si l’engagement minimum est de trois mois, ils restent généralement un an. Le recrutement s’articule autour d’un tutoriel avec un quiz, un entretien de personnalité de 45 min en visio et 1h00 de formation. Reste ensuite le travail d’acquisition : avant une séance, il y a des éléments de préparation. À travers ce lien unique avec les personnes âgées et dans un climat de confiance réciproque, les jeunes peuvent développer leurs soft skills (prise de parole en public, back ground culturel, écoute active...). Autoentrepreneurs, ils sont rémunérés entre 21 et 28 euros € la mission de 1h30, soit 14 € nets de l’heure. Soucieuse de l’essor du réseau, Alexandra de Saivre reste mobilisée sur le recrutement : « Si les étudiants ont été très nombreux pendant le Covid, depuis la rentrée 2021, ils sont plus sollicités et ont parfois plus de difficultés à s’engager sur des missions courtes. Sans doute aussi parce que nous accélérons notre développement avec plus de clients. Cependant conscients de cela, nous travaillons main dans la main avec les étudiants lors de comités de pilotage pour mieux nous ajuster. »

S’il y a peu de concurrence sur ce marché, à l’exception de deux autres acteurs postérieurs à la création de Tous en Tandem, les budgets des structures d’accueil des seniors restent très tendus. Même avec un coût de 120 euros par atelier pour 1h30 , moyennant une inscription sur une période minimum de six mois, c’est une somme lourde à supporter pour un Ehpad, rappelle Alexandra de Saivre qui espère une évolution des acteurs dans l’avenir : « Pour supporter ces budgets, nous devons souvent nous orienter vers des structures privées ou obtenir des financements extérieurs comme le forfait autonomie, alloué par le département ou la région. Aujourd’hui nous réfléchissons avec nos partenaires comme SCOR à voir comment penser mieux les modèles basés sur la prévention et comment les intégrer pourquoi pas à l’assurance dépendance. Mais cette démarche innovante est très complexe dans un pays dans lequel le curatif prévaut largement sur le préventif. »

Tous en tandem 1.jpg

 

Tous en Tandem en chiffres clés (basé sur une étude de la littérature et un Livre Blanc réalisé avec SCOR et Gérond’If en Mai 2021) :

  • Présence dans 90 villes en France (40% Ehpad et 60% résidences services seniors) ;
  • 94% des seniors sont impatients de recommencer un atelier ;
  • 96% des seniors considèrent faire travailleur mémoire et éprouver un ressenti positif sur leur bien-être ;
  • 95% des seniors considèrent que les thèmes culturels sont un plus pour eux.



Pour en savoir plus :

tousentandem.com
Le Livre Blanc

 

Comment devenir Tandémien ?

"Nous recrutons des intermittent.e.s dynamiques, autonomes et bienveillant.e.s pour animer des ateliers culturels auprès de seniors en maison de retraite. Il s’agit de missions ponctuelles riches de sens : les ateliers durent 1h30 et ont lieu en moyenne tous les 15 jours, partout en France. Il y a sûrement une mission proche de chez vous Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site dans la rubrique “Devenir Tandémien” 

 

 

Retrouver tous les accompagnements Audiens ici.

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...

webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
16 sept.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
La Convention Collective du Syntec et son régime prévoyance et santé
16 septembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : L’auto-entrepreneuriat
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?