Une agence de presse dans les starting-blocks

Ajouté le 28 avr. 2020, par Florence Batisse-Pichet
Une agence de presse dans les starting-blocks

Une de STP Productions du 24/04/2020.
Une de STP Productions du 24/04/2020.
Une de STP Productions du 24/04/2020. ©STP productions

Si la pandémie du Covid-19 est au cœur des médias, elle bouleverse tout autant la vie des rédactions. Réorganisées en télétravail à 80 %, les équipes de journalistes et de techniciens doivent s’adapter au confinement. État des lieux à travers une série de témoignages qu’Audiens Le Média vous invite à découvrir chaque semaine.

Découvrez cette semaine le témoignage de Charles Coates, chargé de production chez STP Productions.

« Notre agence vend des reportages à des chaînes comme M6. Celles-ci nous commandent des sujets de société de flux et d’autres pour leur stock. 

Une semaine avant les mesures de confinement, on avait déjà mis nos journalistes en télétravail. Il ne restait que les techniciens de la production car on avait des sujets en cours : on avait aussi lancé des idées de reportages sur le business du coronavirus. En prévision, on avait également accéléré la fin du montage d’émissions terminées. Ainsi, le samedi qui précède l’annonce du confinement, on tourne encore. Mais dès le lundi matin, beaucoup de nos lancées sont suspendues. Chacun doit alors rentrer chez soi. 

Dans le même temps, notre équipe de journalistes est sur le qui-vive : ils attendent. Certains journalistes confinés chez eux à Paris préfèreraient être sur le terrain. Particularité de notre agence : nos collaborateurs sont principalement en CDI car notre stratégie est de les former et de les garder. On a dû stopper la plupart de nos reportages en cours pour des raisons de sécurité. Dans le même temps, on sait bien les chaînes sont en sous-effectif : elles auront forcément besoin qu’on vienne à leur rescousse. Du coup, on boucle tout ce que l’on a dans la boîte qu’il s’agisse des sujets déjà tournés et montés, pour des diffusions à venir. 

Nos monteurs ont sur leurs ordinateurs des logiciels qui suppléent aux bancs de montage. Certains peuvent aussi repasser à l’agence si besoin. C’est le cas d’un monteur qui a dû venir au bureau pour terminer un sujet d’été tourisme. Mais la vraie question qui se pose aujourd’hui : si les chaînes privées ont moins de publicité et que les annonceurs se retirent, comment vont-elles faire pour continuer à diffuser. » 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Dans quelques jours, les Français vont se retrouver en famille. Public Santé France...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
18 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Les obligations réglementaires de fin d'année
18 déc - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?