Une des clés du grand âge : Le lien intergénérationnel

Ajouté le 30 sept. 2022, par Florence Batisse-Pichet
Une des clés du grand âge : Le lien intergénérationnel

Face au grand âge, « silver entrepreneurs » et associations imaginent des solutions.
Face au grand âge, « silver entrepreneurs » et associations imaginent des solutions.
Face au grand âge, « silver entrepreneurs » et associations imaginent des solutions. ©Geber86

La période du confinement a montré la fragilité de notre société et la nécessité de maintenir les liens intergénérationnels. Panorama de quelques initiatives.

Innover, imaginer, se réinventer…

Face au grand âge, « silver entrepreneurs » et associations imaginent des solutions. Ces experts de l’intergénérationnel s’appuient notamment sur le numérique et les réseaux sociaux pour changer de regards sur l’âge. 

Partis durant un an pour un tour du monde, Julia Mourri et Clément Boxebeld ont observé les vieux d’ailleurs ! Ce dernier s’en explique : « Notre projet avait pour objectif de donner des réponses positives face au défi de la transition démographique et de casser les idées reçues. Vu qu’en France aussi, il existe des initiatives pionnières, après notre tour du monde, on a fait un tour des régions. » Après la publication d’un livre1, ils témoignent par des documentaires à travers leur association Oldyssey, également éponyme d’un média en ligne qui diffuse des séries vidéo sur « ces transmissions qui nous approchent ».


1Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse , (Ed. Le Seuil, 2019), paru en poche aux Editions Points sous le titre Vieillir ensemble, préfacé par Edgar Morin.


L’une des conséquences de ce travail d’investigation est une belle histoire, celle de cette équipe de mamies foot sud-africaines qui souhaitaient venir assister à la coupe du monde féminine en France. Oldyssey a exaucé leur rêve en montant un partenariat avec une résidence service en région en constituant une équipe de mamies foot volontaires ! La rencontre a eu lieu entre en juin 2019 à Saint-Etienne, inaugurant la 1ère rencontre internationale de football féminin sénior. Grâce au relais médiatique, cela a suscité la naissance de «  footeuses à tout âge ». Désormais des mamies peuvent même s’entraîner avec des jeunes filles de 11 à 15 ans dans certains clubs de foot.

Autre initiative intéressante, celle de Thibault Bastin et Barthélemy Gas. En 2016, ces deux entrepreneurs lancent Les Talents d’Alphonse, une plateforme collaborative de mise en relation, permettant à des retraités de proposer leurs savoir-faire à d’autres générations. Depuis 2021, le concept a évolué : « Alphonse est désormais un média en ligne avec des conseils et astuces. Nous proposons aux retraités un accompagnement personnalisé, à travers un bilan de compétences de fin de carrière afin de leur trouver des solutions adaptées », explique Thibault.

Pour en savoir plus :

Association l'Oldyssey www.oldyssey.org 

L'association Les Talents d'Alphonselestalentsdalphonse.com 

 

L’intergénérationnel : c’est gagnant-gagnant !

L’exemple des ateliers de Tous en Tandem, destinés aux structures qui accueillent des personnes âgées, est intéressant. Leur particularité est d’être animé par des étudiants. Sa fondatrice Alexandra de Saivre, lire notre article sur Audiens Le Média, :  souligne que la puissance de cette démarche : « C’est une combinaison de divertissement et de rencontre à travers un lien intergénérationnel entre étudiants et seniors. Cela permet de favoriser la stimulation cognitive autant que la santé physique, relationnelle, émotionnelle et psychique. » Et pour les jeunes, c’est un moyen de développer les soft kills2 prisés par les recruteurs. 

2Ce terme désigne à la fois l’intelligence relationnelle, les capacités de communication, les aptitudes interpersonnelles…

Des expériences à tenter…

Et si vous deveniez lecteur bénévole ? 

Comme le résume Laurent Piolatto3, le délégué général de l’association Lire et Faire Lire  : « Notre programme intergénérationnel a une double dimension sociale : faire en sorte que les enfants découvrent la lecture tout en donnant une place aux seniors. Avant de devenir bénévole, il y a une formation pour s’initier à la littérature jeunesse et à la technique de la lecture à voix haute. Nous avons en majorité des femmes retraitées, entre 60 et 70 ans. Notre doyenne de 90 ans avait été résistante pendant la Seconde Guerre mondiale. Le fait de vivre un « partage vivifiant » est ce qui est le plus souvent mis en avant par nos bénévoles. » 

Pour en savoir plus : www.lireetfairelire.org 


3Créée à l’initiative d’Alexandre Jardin en 1999, cette association gérée par deux réseaux nationaux - les Fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement et les Unions départementales des associations familiales (UDAF) - fait appel à des bénévoles à partir de 50 ans.
 

Et si vous conversiez avec des jeunes qui apprennent le français ?

Lancé en mai 2020 à l’initiative de Oldyssey, ShareAmi, permet à deux générations et deux cultures d’échanger par visioconférence. L’un des co-fondateurs, Clément Boxebeld en rappelle la raison d’être : « Ce projet était de créer un lien social : les seniors, ne sont pas seulement des objets d’assistance. Ils peuvent être des acteurs pouvant transmettre et jouer un rôle social fort et bénéficier en retour d’un sentiment d’utilité et d’estime de soi. » Comment ça marche ? Avant la mise en relation, un facilitateur bénévole appelle le senior et l’apprenant. Les participants s’engagent alors sur une durée de 3 mois pour des échanges hebdomadaires. Au bout de 3 mois, les participants décident de continuer ou d’arrêter. Possibilité de proposer ses services pour converser mais aussi comme facilitateur !

Pour en savoir plus : ShareAmi

Et si vous hébergiez un étudiant chez vous ? 

Si la cohabitation intergénérationnelle existe depuis une quinzaine d’années, à travers des associations, elle est loin d’avoir pris son essor. Encadrée par la loi, cette formule permet à des personnes de soixante ans et plus, de louer ou de sous-louer à des personnes de moins de trente ans, une partie du logement dont elles sont propriétaires ou locataires4.
 

4Créé par la loi ELAN - promulguée le 24 novembre 2018 - le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire donne un cadre légal à la pratique de la cohabitation intergénérationnelle.

Co-fondateur de Camarage (contraction de Camarade et âge), anciennement Homiz, Benjamin Levy insiste sur la notion d’amarrage constitutif du binôme intergénérationnel qui va se créer. Depuis 2019, lui et ses associés ont décidé de s’attaquer au mal logement des jeunes de moins de 30 ans, alors que 2 millions de seniors se retrouvent souvent seuls avec une chambre libre. La solution imaginée ? « Une plateforme hybride mettant le digital au service de l’humain. La contrepartie ? Un loyer solidaire jusqu’à 500 euros et des coups de main occasionnels (aide en informatique, sorties culturelles…) ».

Une initiative soutenue par Audiens qui en est partenaire.

Site du partenariat Audiens et Camarage : Partenariat Audiens / Camarage

 

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
En avant la Musique ! Voici la nouvelle exposition du Musée en Herbe en partenariat...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
21 oct.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Réussir votre OETH avant fin 2022
21 octobre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
Les questions des étudiants sur : L’auto-entrepreneuriat
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?