Une nouvelle ère s'ouvre au Japon – Le pays du Soleil levant face au défi de la transition démographique

Ajouté le 24 mai 2019, par Alexandre Faure
Une nouvelle ère s'ouvre au Japon – Le pays du Soleil levant face au défi de la transition démographique

25% des japonais ont plus de 65 ans, un enjeu démographique signifiant
25% des japonais ont plus de 65 ans, un enjeu démographique signifiant
25% des japonais ont plus de 65 ans, un enjeu démographique signifiant ©Satoshi-k

Le japon est confronté à une transition démographique sans précédent : sa population vieillit et les naissances sont de moins en moins nombreuses. Une situation qui préfigure ce qui pourrait se passer en Europe dans quelques années et fait du Japon un véritable laboratoire pour adapter la société aux enjeux du vieillissement.

Le 1er mai, l’ancien empereur Akihito a laissé sa place à son fils, Naruhito. La nouvelle ère impériale s'appelle « Reiwa », association de deux idéogrammes qui signifient « harmonie ».

« Cela évoque la naissance d'une civilisation où règne une harmonie entre les êtres », explique le Premier ministre Shinzo Abe. « Ce nom veut marquer le début d'une période qui déborde d'espoir. ».

De l’espoir, le Japon en a grandement besoin. Le pays est confronté à un choc démographique sans précédent. La population du Japon vieillit et ne se renouvelle pas. Conséquence, un quart des Japonais ont plus de 65 ans et l’archipel qui compte actuellement 127 millions d’habitants pourrait voir sa population réduite à 88 millions d’ici à 2065. En outre, comme le pourcentage de célibataires à vie atteint aujourd’hui 23% chez les hommes et 14% chez les femmes, on peut s’attendre à ce que la proportion de personnes âgées qui vieillissent seules continue à augmenter de façon inéluctable. 

Le gouvernement Japonais considère toujours que l’idéal serait que l’individu soit pris en charge à son domicile par sa famille. Mais dans les faits, cette solution n’est pas facile à mettre en œuvre, d’autant qu’il n’y aura pas toujours de proches disponibles ou en vie autour de l’intéressé. 

La manière dont le Japon aborde les défis –  et les opportunités –  posés par la transition démographique fait du pays un véritable laboratoire pour le reste du monde. En effet, la situation du Japon d’aujourd’hui préfigure ce qui pourrait se passer en Europe à horizon 2030 - 2050.

Le Pays du soleil Levant peut-il servir d’exemple à la France pour rechercher des idées d’adaptation de la société au vieillissement ? C’est tout à fait envisageable. Car malgré les apparences, nous avons beaucoup plus de points communs avec le Japon qu’avec…. la Chine ou les Etats Unis !

La France et le Japon ont un système similaire de sécurité sociale et les tailles des deux pays sont assez proches : la superficie de la France est 1,5 fois plus grande que celle du Japon : la question de l’envergure ne se pose donc pas. Par ailleurs, le niveau de vie dans les deux pays est le même : le PIB par habitant est environ de 40 000 dollars, et les institutions politiques et administratives sont très voisines. En outre, le Japon et la France partagent beaucoup de valeurs comme la démocratie et les droits de l’homme, malgré de grandes différences culturelles et historiques.

Quand on parle d’adapter la société au vieillissement, chez nous comme au Japon, on pense d’abord à l’adoption de solutions pour venir en aide aux seniors dépendants. 

C’est pourquoi, l’image que nous avons souvent quand il est question de la population japonaise âgée, c’est celle des robots domestiques. En effet, compte tenu de ce que je vous ai expliqué plus tôt, le gouvernement Japonais a décidé de miser sur la robotique domestique pour tenir compagnie et aider les personnes âgées à domicile. 

À l’heure où vous lisez ces lignes, la robotique domestique est encore au stade expérimental. Les quelques spécimens de robots sociaux comme Pepper, Nao et consorts ne sont pas capables de prendre un charge une personne âgée, dépendante ou non. Tout au plus peuvent-ils interagir verbalement avec elle, à condition que leur programmation le prévoie. 

Mais pour le Japon, l’enjeu va bien au-delà de la question des robots. 

La question de l’adaptation de la société au vieillissement ne doit pas se limiter à la recherche de solutions pour les plus âgés des âgés. Non, adapter la société au vieillissement c’est adapter toute la société à un nouveau paradigme dans lequel la vie est beaucoup plus longue et les âgés potentiellement plus nombreux que les jeunes. 
Derrière le cliché d’un Japon qui se prépare au vieillissement en misant tout sur la robotique se dessine une société qui paie au prix fort une forme de déni de son propre vieillissement, ou plutôt des conséquences de ce vieillissement sur l’état d’esprit de la population.

Deux illustrations pour comprendre : 

L’impact du vieillissement sur l’audace et l’esprit d’entreprendre. 

En mai 2017, un rapport publié sur internet a fait l’effet d’un pavé dans la mare. Intitulé « des individus inquiets, un Etat paralysé ». Ce document de 65 pages a été rédigé par trente jeunes fonctionnaires travaillant au ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti). Le rapport qui a été téléchargé plus de 1,4 millions de fois a donné lieu à un déferlement de commentaires sur internet. Il reconnaît que le Japon est « paralysé » mais on y relève aussi de sévères critiques contre « une société indifférente à ses générations actives et des questions sur la place laissée aux jeunes dans le débat public ». 

Les auteurs brossent le portrait d’une « démocratie des seniors », dans laquelle une grande partie de l'électorat est d’âge avancé et semble se cramponner à un modèle de société révolu. Une proportion croissante de jeunes Japonais réclament plus de pouvoirs pour leur génération et rêvent d’une société qui place plus d’espoirs dans ses forces vives que dans la robotique ! 

L’impact du vieillissement sur le peuplement des zones périurbaines. 

Il y a actuellement 896 communes Japonaises en voie d’extinction. Ce sont des municipalités qui risquent de connaître une baisse de 50 à 70% et plus du nombre de femmes en âge de procréer dans les années qui viennent. Les régions particulièrement touchées comme Hokkaido (l’Ile du Nord) et le Tohoku (nord-est de Honshu) ont vu une grande partie de leur population migrer vers la ceinture économique du Tokaido (Tokyo-Osaka) durant l’essor économique d’après-guerre. 

Le gouvernement provincial essaye de trouver une parade en construisant des résidences pour personnes âgées ou même des villages inclusifs destinés à reloger en zone rurale des seniors isolés dans des villes qui ne sont pas adaptées à leur situation. C’est notamment le cas de Share Kanazawa, une expérience pionnière de village inclusif et multigénérationnel où sont réunis des personnes âgées, des jeunes en réinsertion et des associations caritatives.

Tous les pays qui vont être confrontés à la transition démographique doivent entamer une réflexion de fonds sur la manière dont nous voulons voir notre société évoluer. Il faut pour cela partir du constat de la longévité et réfléchir aux impacts si l’on ne change rien. Adapter la société à ce nouveau paradigme passe par une prise de conscience de ce que signifie réellement la transition démographique. L’exemple du Japon et des conséquences de ses choix et de ses non choix peut nous aider à opérer notre propre révolution !

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
À l’occasion de la présentation de sa grille d’été, petit tour d’horizon d’une radio...


picto microWebconférences
17 sept.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Futur système universel de retraite et actualité santé
17 septembre - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Un soutien sans faille !
Voir l'épisode #04


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?