Vingt-deuxième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

Ajouté le 28 janv. 2021, par ARTIFY
Vingt-deuxième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

La Pie, Claude Monet 1868/1869 – Huile sur toile – 89 x 130 cm - Musée d’Orsay, Paris.
La Pie, Claude Monet 1868/1869 – Huile sur toile – 89 x 130 cm - Musée d’Orsay, Paris.
La Pie, Claude Monet 1868/1869 – Huile sur toile – 89 x 130 cm - Musée d’Orsay, Paris. ©RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / image RMN-GP // N° D’INVENTAIRE : RF1984-164

Audiens Le Média s'associe avec la start-up ARTIFY pour vous proposer de découvrir une œuvre commentée de leur artothèque.

L’œuvre : La Pie

Claude Monet - La Pie.jpg (La pie)

Le soleil hivernal réveille ce petit coin de campagne, où tout n’est que calme et douceur. La neige est tombée : sur la terre, sur le mur de pierre aux abords d’un terrain, sur les arbres dégarnis et sur le toit de la grande maison qui se dessine au loin. Dans cette étendue d’un blanc lumineux, renforcé par les ombres bleutées, un élément pourtant accroche le regard. Comme une légère note noire sur une portée musicale, un oiseau s’est posé sur la barrière. 
Claude Monet peint ici la campagne d’Etretat, sur le motif, dans une œuvre faisant preuve d’une clarté particulièrement inhabituelle en peinture. À la fin des années 1860, il commence à traiter les effets transitoires et fugitifs de la nature, par l’étude des variations de la lumière, et tente déjà de capturer l’instant présent : peut-être la pie est-elle apparue lors que le peintre peignait ?

Mais le tour de force est ailleurs. Il réside ici dans le rendu de la neige, construite par les effets d’ombre et de lumière, et dont on ne saurait dire si elle est solide ou liquide. Elle devient ici le miroir de la lumière. Dans cette peinture au cadrage large, l’horizontalité des nuages, du toit de la grande maison et du mur de pierre, sont autant de lignes de forces renforçant une impression de stabilité. Les rangées d’arbres nous entraînent au contraire au loin, menant le regard dans une perspective atmosphérique où l’arrière-plan se noie dans le brouillard matinal.
Cinq ans avant l’exposition des artistes qui allait donner naissance à l’impressionnisme, Claude Monet est dans le désarroi. Fils d’épicier, remarqué pour ses talents de caricaturiste, il se forme auprès d’Eugène Boudin qui l’initie à la peinture en plein air. Mais la reconnaissance se fait attendre et le peintre est refusé de nombreuses fois au Salon de l’Académie des Beaux-arts. Désespéré par ses soucis financiers et les réprobations de sa famille, il tente de se suicider en se jetant dans la Seine. Profitant du développement du chemin de fer, il part à Etretat quelques temps : c’est là qu’il découvre les paysages de neige, qu’il affectionnera tout au long de sa carrière. Avec La Pie, une nouvelle page s’écrit : celle de l’Impressionnisme.

L’artiste : Claude Monet 

Portrait claude monet 270.jpg

Claude Monet, né le 14 novembre 1840 à Paris et mort le 5 décembre 1926 à Giverny, il est souvent considéré comme le véritable inventeur de l’Impressionnisme. C’est d’ailleurs sa toile de 1872, Impression Soleil levant, qui donne son nom au mouvement. S’il n’est pas le premier à peindre à l’extérieur (il s’inspire notamment de d’Eugène Boudin et Johan Jongkind, il établit un nouveau rapport entre la nature et le peintre : la nécessité de retranscrire sur la toile la perception des variations lumineuses. De manière très imagée il déclare : “je cours après une tranche de couleurs”.

Monet partage avec les scientifiques la méthode de l’observation. En effet, suite à la compréhension du phénomène optique de la persistance rétinienne des couleurs et l’invention de la photographie, il faut pour le peintre accentuer la manière dont la lumière “impressionne” l’œil en appliquant à la peinture les lois des couleurs complémentaires. 
Autre geste moderne, Monet invente la peinture en série. Le sujet n’est pas primordial à ses yeux ; il préfère étudier les déclinaisons du temps et de la lumière sur un même thème : c’est le cas avec la Cathédrale de Rouen, Le Parlement de Londres, son jardin de Giverny ou encore des détails comme Les Nymphéas.

Le mouvement : L'impressionnisme, une rupture lumineuse 

Le mot « impressionnisme » a d'abord été utilisé ironiquement par le critique d'art Louis Leroy pour moquer la peinture de Monet intitulée Impression Soleil levant : « Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. ».
Néanmoins le groupe dit des Impressionnistes (Monet, Manet, Degas, Renoir, Pissarro, Morisot...) survit à cette première exposition de 1874 organisée chez le photographe Nadar. Ces artistes vont défier la peinture académique en cherchant à rendre l'effet de la lumière plutôt qu'en s'attachant aux détails et à la netteté des formes. Ils ne vont pas hésiter à peindre « sur le motif », c'est à dire à l'extérieur, et à décliner le même sujet plusieurs fois. Ainsi dans les années 1880, Monet fait les premières peintures en série avec ses Meules ou ses Cathédrales de Rouen.
Si l'Impressionnisme est considéré comme le premier mouvement moderne c'est que les artistes ne s'intéressent plus aux sujets historiques de la Grande peinture. Ils s'attachent davantage aux problèmes optiques et aux enjeux picturaux en observant les variations de la lumière naturelle à la manière de scientifiques.

Le lieu d’exposition : Le musée d’Orsay

le musée d'Orsay.jpg

Le musée d’Orsay est un musée national inauguré en 1986. Ses collections présentent l’art occidental de 1848 à 1914.
Cette ancienne gare réaménagée en musée à la demande de Valéry Giscard d’Estaing, comprend des collections de peintures, sculptures, arts décoratifs, arts graphiques, photographies, archives d'architecture… Il est considéré comme l’un des plus grands musées du monde.
Le musée d’Orsay possède la plus grande collection de peintures impressionnistes et postimpressionnistes au monde. On compte plus de 3 450 toiles dont de célèbres artistes tels que Manet, Degas, Courbet, Cézanne, Monet ou bien Renoir.
À côté de ses collections permanentes, le musée présente aussi bien des expositions temporaires monographiques que thématiques sur une notion, une époque ou un courant. Outre sa fonction de musée, l’auditorium du musée d’Orsay accueille différentes manifestations : concerts, pièces de théâtre, conférences...
 

 

Ancien résident de la Nurserie du Réseau Culture & Innovation d'Audiens, ARTIFY est une start-up qui propose aux entreprises la première solution connectée de diffusion d’œuvres d'art numérisées.  
Elle répond ainsi aux enjeux d'amélioration de la Qualité de Vie au Travail dans un contexte de quête de sens des clients et collaborateurs.   

Pour en savoir plus sur ARTIFY :  
www.artify.fr
Twitter et Instagram : @Artify_fr 
LinkedIn et Facebook : Artify (Entreprise)

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Emmanuel Macron a hésité. Le confinement numéro 3 devait être décidé dans les prochains...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
18 déc.
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Les obligations réglementaires de fin d'année
18 déc - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?