Vingt et unième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

Ajouté le 19 janv. 2021, par ARTIFY
Vingt et unième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

Les Chasseurs dans la neige, Pieter Brueghel l’Ancien 1565 – Huile sur bois – 117 x 162 cm – Musée d'Histoire de l'Art de Vienne.
Les Chasseurs dans la neige, Pieter Brueghel l’Ancien  1565 – Huile sur bois – 117 x 162 cm – Musée d'Histoire de l'Art de Vienne.
Les Chasseurs dans la neige, Pieter Brueghel l’Ancien 1565 – Huile sur bois – 117 x 162 cm – Musée d'Histoire de l'Art de Vienne. ©BPK, Berlin, Dist. RMN-Grand Palais / Hermann Buresch // N° D’INVENTAIRE : 1838

Audiens Le Média s'associe avec la start-up ARTIFY pour vous proposer de découvrir une œuvre commentée de leur artothèque.

L’œuvre : Les Chasseurs dans la neige

Pieter Brueghel l’Ancien - Les Chasseurs dans la neige.jpg

Dans une campagne enneigée depuis longtemps, trois hommes reviennent de la chasse. Ce sont les valets et traqueurs d’une courre au renard, comme l’indiquent la présence de la meute de chiens et le cor de chasse porté à la ceinture de l’un d’entre eux. Leur butin est maigre cependant : un seul lapin comme fruit de leurs efforts. Ici, les flocons ne tombent plus, et les couleurs froides – blanc et verts – dominent. Au premier plan, les ronces percent difficilement le manteau de neige, tandis que les traces des pas des chasseurs sont profondes : l’hiver s’est installé, et durablement !
Descendant vers la vallée, les hommes nous invitent à explorer une multitude de scènes hivernales : les jeux sur l’étang gelé, le feu de cheminée…autant de moments de la vie quotidienne hivernale représentés dans ce paysage. L’horizon est plus incertain : les rochers escarpés forment un contrepoint à la diagonale de la colline et renforcent l’impression de rudesse de l’hiver.
Cette œuvre de Pieter Brueghel appartient à une série de six tableaux, correspondant aux six saisons que l’on distinguait alors aux Pays-Bas (les saisons traditionnelles accompagnées du début du printemps et du début de l’été). C’est l’un des plus célèbres paysages de neige de l’histoire de la peinture, faisant écho à l’hiver particulièrement difficile qu’ont vécu les Pays-Bas en 1565, dans cette période du « petit âge glaciaire » en Europe (XIVe-XIXe siècle), caractérisée par une série d’hivers longs et froids.
Contrairement à la majorité des peintures de l’âge d’or de la peinture flamande, l’artiste ne représente pas ici la misère engendrée par les problèmes météorologiques. La dureté de la vie paysanne est contrebalancée par des scènes de joies simples et quotidiennes. L’artiste épure ici son œuvre, donnant une importance capitale au paysage et reléguant l’homme à ses besognes quotidiennes.

L’artiste : Pieter Brueghel l’Ancien 

Portrait Pieter Brueghel 270.jpg

Pieter Brueghel l’Ancien serait né vers 1525 près de Breda. Il fut l'élève de Pieter Coecke van Aelst, à la fois peintre et architecte. En 1552, il fait un voyage à Rome où il a pu travailler avec le miniaturiste Giulio Clovio. Le Port de Naples, le décor de La Chute d'Icare et du Suicide de Saül ainsi que quelques dessins témoignent de son périple.
Entre 1555 et 1563, il est établi à Anvers et travaille pour l'éditeur Jérôme Cock, réalisant des dessins préliminaires pour des séries d'estampes. Il fréquente un cercle d'artistes et d'érudits humanistes, notamment le mécène Niclaes Jonghelinck qui possédait seize de ses œuvres. Mais sa vie sociale déborde largement de ce milieu intellectuel. Il fréquente volontiers les noces paysannes auxquelles il se fait inviter comme « parent ou compatriote » des époux.
En 1562, il s'installe à Bruxelles dans le quartier des Marolles dans une maison à pignons à gradins de style médiéval flamand typique du XVIe siècle. C'est à l'église Notre-Dame de la Chapelle qu'il épouse en 1563 Mayken Coecke, fille de son maître Pieter Coecke van Aelst. En 1564 naît le premier de ses fils, Pieter Brueghel le Jeune, dit Bruegel d'Enfer.
La situation politique et religieuse en Flandres se dégrade. En 1567 le duc d'Albe entreprend une campagne de répression sanglante contre les rebelles, et c'est l'année même de l'exécution des comtes d'Egmont et de Horn que naît en 1568 son second fils, Jan Brueghel l'Ancien, dit Brueghel de Velours. 
Il semble certain que Pieter Brueghel l'Ancien ait reçu la protection du gouverneur des Pays-Bas espagnols, Antoine Perrenot de Granvelle, collectionneur de ses œuvres. Brueghel meurt en 1569 et est enseveli dans l'église Notre-Dame de la Chapelle à Bruxelles.

Le mouvement : La renaissance flamande

Le terme de renaissance flamande désigne la réponse apportée au XVIe siècle dans les Pays-Bas méridionaux au renouveau pictural amené par la renaissance italienne. Elle débute en 1500 et se termine en 1584. Ces artistes, qui s’étendent des maniéristes anversois et de Jérôme Bosch au début du siècle jusqu’aux maniéristes du Nord tardifs tels Hendrik Goltzius et Joachim Wtewael à l’autre extrémité du siècle, créent en se basant à la fois sur les récentes innovations de la peinture italienne et sur les traditions locales issues des primitifs flamands. 
Anvers est alors le plus important centre artistique de la région. De nombreux artistes travaillent au service des diverses cours européennes, y compris Bosch, dont les images peintes fantastiques ont marqué l’Histoire de l'art. Jan Mabuse, Maarten van Heemskerck et Frans Floris ont joué un rôle central dans l’adoption des modèles italiens pour mieux les incorporer dans leur propre langage artistique. 
Les peintres flamands et hollandais ont aussi joué un rôle marquant dans l’apparition de nouveaux sujets picturaux comme la peinture de paysages et la peinture de genre. Joachim Patinier, par exemple, joue un rôle important dans le développement de la peinture paysagère, quand Pieter Brueghel l'Ancien et Pieter Aertsen s’illustrent surtout dans la peinture de genre.

Le lieu d’exposition : Musée d'Histoire de l'Art de Vienne

musée d'histoire de l'art de vienne.jpg

Le musée d'Histoire de l'art a ouvert ses portes le 17 octobre 1891 sous le règne de l'Empereur François-Joseph pour abriter les collections constituées au fil des siècles par la Maison des Habsbourg. Contrairement à de nombreux autres musées nationaux (musée du Louvre, musée de l'Ermitage, etc.) qui sont d'anciens palais, la fonction du bâtiment qui l'accueille a été fixée dès la construction.
Le musée d'Histoire de l'art est situé sur le boulevard circulaire, le Ring, dans un bâtiment imitant le style de la Renaissance italienne entrepris en 1871 et achevé en 1891. Chaque année, plus de 600 000 personnes (dont 75 % d'étrangers) le visitent.
Dépendent également du musée les collections d'instruments de musique anciens, l'Ephesos Museum et la collection d'armes et d'armures, tous trois situés dans le Neue Burg.
Les collections du musée d'Histoire de l'art, issues notamment des anciennes collections impériales autrichiennes de la dynastie des Habsbourg, rassemblent des œuvres allant de l'Antiquité égyptienne et grecque jusqu'au XVIIIe siècle, dans le domaine des arts décoratifs, et de la peinture.
Au rez-de-chaussée et à l'entresol, on trouve les collections égyptiennes et proches-orientales, ainsi que les antiquités grecques, étrusques et romaines. À l'entresol sont réunies les sculptures et les arts décoratifs. 
Tout le premier étage est consacré à la peinture : l'aile gauche est réservée aux écoles flamande, hollandaise et allemande ; l'aile droite, aux écoles italiennes, espagnole et française.
Au deuxième étage, les salles de la galerie annexe rassemblent des centaines d'œuvres flamandes, allemandes et italiennes des XVIe et XVIIe siècles.

 

Ancien résident de la Nurserie du Réseau Culture & Innovation d'Audiens, ARTIFY est une start-up qui propose aux entreprises la première solution connectée de diffusion d’œuvres d'art numérisées.  
Elle répond ainsi aux enjeux d'amélioration de la Qualité de Vie au Travail dans un contexte de quête de sens des clients et collaborateurs.   

Pour en savoir plus sur ARTIFY :  
www.artify.fr
Twitter et Instagram : @Artify_fr 
LinkedIn et Facebook : Artify (Entreprise)

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
L'année 2021 a été marquée par des confinements et le couvre-feu obligeant les salles...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
27 mai
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Maitriser le Document Unique d’Evaluation des Risques Pro
27 mai - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
picto boussole2 minutes pour comprendre...
2 minutes pour bien comprendre la réglementation pour la protection sociale
Afin de vous accompagner un peu plus chaque jour, Audiens présente un nouveau format.
L'embauche des intermittents du spectacle
Voir la vidéo


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?