Vingt-troisième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

Ajouté le 15 févr. 2021, par ARTIFY
Vingt-troisième rendez-vous ARTIFY : retrouvez une œuvre commentée de leur artothèque

Les Glaciers, Mer de Kara, Alexandre Borissov 1906 – Huile sur toile – 80 x 125 cm - Musée d’Orsay, Paris.
Les Glaciers, Mer de Kara, Alexandre Borissov 1906 – Huile sur toile – 80 x 125 cm - Musée d’Orsay, Paris.
Les Glaciers, Mer de Kara, Alexandre Borissov 1906 – Huile sur toile – 80 x 125 cm - Musée d’Orsay, Paris. ©RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski // N° D’INVENTAIRE : RF1980-68

Audiens Le Média s'associe avec la start-up ARTIFY pour vous proposer de découvrir une œuvre commentée de leur artothèque.

L’œuvre : Les Glaciers, Mer de Kara

Alexandre Borissov - Les Glaciers, Mer de Kara.jpg (Les Glaciers, mer de...

Quelle étrangeté dans l’atmosphère ! À la surface des eaux gelées, des icebergs flottent près de la banquise, dans une luminosité contrastant avec la noirceur des eaux océanes. Nulle trace de vie, nul rayon de soleil ne viennent animer le paysage. Ce que nous voyons, c’est une terre où la glace est reine, dans un univers presque ténébreux, où apparaissent les rivages de l’inconnu. 

Pour créer cette ambiance, le peintre fait preuve d’une grande subtilité dans la palette des couleurs utilisées, composée essentiellement de tonalités froides. L’eau grise, presque noire, n’est illuminée que par les seuls blocs de glace, constitués de touches de blanc et de bleu. Dans un horizon lointain, les montagnes, d’un bleu profond, se détachent difficilement du ciel tourmenté et brumeux. Avec cette œuvre, Alexandre Borissov nous présente un paysage fascinant dont les jeux de contrastes saisissent toute la beauté de cette mer de glace.

Loin des représentations habituelles de marine, nous naviguons ici dans les eaux de la mer de Kara, bordant l’Océan Arctique, à l’est de la Nouvelle-Zemble, au nord de la Russie. Cette localisation n’est pas anodine. Alexandre Borissov, artiste russe, est surtout un explorateur des régions polaires. Il est le premier à prendre l’Arctique comme sujet principal de ses tableaux ! Pécheur issu d’une famille de paysans et formé à la peinture d’icônes, il connaît le succès à l’Académie des Beaux-arts de Russie.  

En 1894, il réalise son rêve : naviguer dans l’Océan Arctique lors d’un voyage dans le Grand nord auprès du ministre Serge Witte. Il en revient avec 150 études et croquis des ports et des baies de Mourmansk, et surtout avec l’idée d’organiser une grande expédition artistique. À partir de 1900, il part donc pour une expédition de 14 mois en Nouvelle-Zemble, où il attribue à chaque cap, baie et montagne, le nom de peintres ou de savants ! 

Comme tout bon scientifique, il réalise un recueil d’observations météorologiques, géologiques, botaniques et zoologiques. Mais c’est en tant qu’artiste qu’il constitue un fond d’esquisses et d’études qui lui permettront de créer des toiles monumentales, sur tous les thèmes abordés en Nouvelle-Zemble, notamment cette mer de glace ! Mal connu en Europe, il rencontre pourtant un succès au-delà des frontières de son vivant. Il sera même le premier peintre russe à être invité par un président des Etats-Unis.

L’artiste : Alexandre Borissov 

Portrait Alexandre Borissov 270.jpg

Né le 2 novembre 1866 dans le village de Glouboki Routcheï gouvernement de Vologodski et mort le 17 août 1934 à Krasnoborsk. 
Alexandre Borissov fait de brillantes études à l'Académie russe des beaux-arts de 1888 à 1892, qui lui valent trois médailles d'argent et une bourse en tant que « Paysan boursier de l'État ». Il parfait son apprentissage sous la direction d'Ivan Chichkine et Arkhip Kouïndji
À l'été 1894, il accompagne le ministre Serge Witte sur le bateau « Lomonosov » pour un voyage dans le Grand Nord. Il est chargé de dresser des croquis des ports et des baies des côtes de Mourmansk. Il rapporte en avec 150 études qu'il expose en partie en 1897 à l'exposition organisée à Saint-Pétersbourg. Cette exposition lui vaut l'admiration de nombreux confrères artistes, critiques d'art et de collectionneurs.
En 1900, il repart avec huit compagnons pour une dure expédition en Nouvelle-Zemble qui durera quatorze mois. Il profite de cartographier ces paysages méconnus pour leur attribuer le nom de peintres ou de savants russes (caps Chichkine, Kouïndji, Vasnetsov, Répine, glacier Tretiakov). 
Dans les années qui suivent son retour le succès de ses toiles est tel qu'il lui ouvre les portes d'expositions à Berlin, Hambourg, Cologne, Dusseldorf et Paris. Il est récompensé de l'Ordre national de la Légion d'honneur en France et de l'Ordre du Bain au Royaume-Uni. Il devient même le premier peintre russe à être invité à exposer ses tableaux à la Maison-Blanche, à Washington.
Lors de la décennie, il s'occupe principalement de sa famille, du « Cercle des amateurs de beaux-arts de la région Nord de Russie » qu'il a fondé et de la rédaction de plusieurs récits de voyages.
Dans les années 1920-1930, il prend part à la réalisation du projet de chemin de fer Ob - Kotlas- Soroka. En 1922, c'est à son initiative qu'est fondée, à proximité de Krasnoborsk, près d'une source d'eau salée, la station thermale « Solonikha » dont il devient le premier directeur.

Le mouvement : L'impressionnisme, une rupture lumineuse 

Le mot « impressionnisme » a d'abord été utilisé ironiquement par le critique d'art Louis Leroy pour moquer la peinture de Monet intitulée Impression Soleil levant : « Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. ».
Néanmoins le groupe dit des Impressionnistes (Monet, Manet, Degas, Renoir, Pissarro, Morisot...) survit à cette première exposition de 1874 organisée chez le photographe Nadar. Ces artistes vont défier la peinture académique en cherchant à rendre l'effet de la lumière plutôt qu'en s'attachant aux détails et à la netteté des formes. Ils ne vont pas hésiter à peindre « sur le motif », c'est à dire à l'extérieur, et à décliner le même sujet plusieurs fois. Ainsi dans les années 1880, Monet fait les premières peintures en série avec ses Meules ou ses Cathédrales de Rouen.
Si l'Impressionnisme est considéré comme le premier mouvement moderne c'est que les artistes ne s'intéressent plus aux sujets historiques de la Grande peinture. Ils s'attachent davantage aux problèmes optiques et aux enjeux picturaux en observant les variations de la lumière naturelle à la manière de scientifiques.

Le lieu d’exposition : Le musée d’Orsay

Le musée d'Orsay.jpg

Le musée d’Orsay est un musée national inauguré en 1986. Ses collections présentent l’art occidental de 1848 à 1914.
Cette ancienne gare réaménagée en musée à la demande de Valéry Giscard d’Estaing, comprend des collections de peintures, sculptures, arts décoratifs, arts graphiques, photographies, archives d'architecture… Il est considéré comme l’un des plus grands musées du monde.
Le musée d’Orsay possède la plus grande collection de peintures impressionnistes et postimpressionnistes au monde. On compte plus de 3 450 toiles dont de célèbres artistes tels que Manet, Degas, Courbet, Cézanne, Monet ou bien Renoir.
À côté de ses collections permanentes, le musée présente aussi bien des expositions temporaires monographiques que thématiques sur une notion, une époque ou un courant. Outre sa fonction de musée, l’auditorium du musée d’Orsay accueille différentes manifestations : concerts, pièces de théâtre, conférences...
 

 

Ancien résident de la Nurserie du Réseau Culture & Innovation d'Audiens, ARTIFY est une start-up qui propose aux entreprises la première solution connectée de diffusion d’œuvres d'art numérisées.  
Elle répond ainsi aux enjeux d'amélioration de la Qualité de Vie au Travail dans un contexte de quête de sens des clients et collaborateurs.   

Pour en savoir plus sur ARTIFY :  
www.artify.fr
Twitter et Instagram : @Artify_fr 
LinkedIn et Facebook : Artify (Entreprise)

À voir aussi

picto boussoleLa chronique de...
Psychologue clinicienne, conférencière et écrivaine spécialiste du bien vieillir...


picto lumièreLumière sur...
Le président de la République Emmanuel Macron a donné un entretien à la PQR (la presse...


webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
picto microWebconférences
webconferences audiens protection sociale entreprises et particuliers
27 mai
ACTUALITÉ DE LA PROTECTION SOCIALE
Maitriser le Document Unique d’Evaluation des Risques Pro
27 mai - Inscrivez-vous
Découvrir les autres webconférences

Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
picto boussoleLes aventures de Fred et Bouly
Les aventures de deux intermittents du spectacle, Fred et Bouly
La protection sociale abordée avec humour : c'est possible !
Le Contrepoids, l'aide aux aidants
Voir l'épisode #07


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?


picto choix sondageSondage
100% santé : êtes-vous suffisamment informé ?